Jazz / Musiques du monde

Katia Guerreiro

Até Ao Fim

Réserver
Salle Jean Vilar
1h30
Dès 7 ans

De toutes les fadistas de la nouvelle génération, Katia Guerreiro est sans doute la plus poignante, celle qui incarne mieux que tout autre la voix originelle du Fado, le cercle des rigoureux amateurs l’ayant adoubée, jusqu’à la comparer à l’incomparable Amália Rodrigues.

Comme Amália 25 ans plus tôt, Katia triomphe à l’Olympia en 2012. Mais plus que la lettre, c’est l’esprit qu’elle a retenu de cette référence majuscule : une spiritualité à chaque ligne, d’une phrase exacerbée à des confidences chuchotées. Celle pour qui le Fado était « la manière de rester seule avec la musique et de soigner mon âme », met en voix, la solitude, l’angoisse vitale, le déchirement, la séparation des amants… l’essence de l’enivrante beauté du Fado.

 

Chant Katia Guerreiro

Un spectacle présenté par ViaVox Production

Rejoignez l'événement sur Facebook
  • Katia Guerreiro© Pedro Ferreira
  • Katia Guerreiro
  • Katia Guerreiro© Pedro Ferreira

Chant Katia Guerreiro
Guitare portugaise Luis Guerreiro, Pedro Castro
Guitare classique (viola) Joao Veiga
Guitare basse Francisco Gaspard

Son Luis Caldeira
Lumières Antonio Martins

Depuis quelques années, le Fado connaît un regain de vitalité sans précédent. Parmi ces nouvelles voix, Katia Guerreiro se distingue en faisant ouvertement allégeance au souvenir de la grande dame. Moins tragédienne qu’Amalia, la jeune femme impose une musicalité proprement stupéfiante, une voix virile, volontaire, légèrement éraflée. Le chant mat, ardent, affiche une fierté farouche. Ce n’est pas pour rien que les connaisseurs voient en Katia une sensibilité proche de celle d’Amalia Rodrigues.
Femme médecin et musicienne, Katia Guerreiro est une chanteuse de fado hors norme. Née le 23 Février 1976 en Afrique du Sud, Katia, encore enfant, part avec ses parents pour l’ile de S. Miguel aux Azores. C’est dans cet archipel qu’elle commence à s’intéresser à la musique. Lisbonne est son prochain destin ou elle suit un cours de médecine qu’elle termine en 2000 tout en maintenant un intérêt suivi pour la musique.
Elle chante, joue la “viola da terra”, intègre le groupe Folk les “Charruas” et fait partie de l’orchestre de l’école de médecine. Un soir pour célébrer son doctorat, elle entre avec des amis dans une maison de fado. On l’invite à chanter. Toutes les personnes présentes, musiciens, public, artistes, personnel, restent subjugués en écoutant chanter cette jeune médecin qui se révèle en quelques minutes comme la plus grande de toutes ces nouvelles voix du Fado. Encouragée par les musiciens, qui maintenant l’accompagnent fidèlement dans le monde entier, les portes très fermées du milieu du Fado s’ouvrent d’emblée.
Deux sublimes albums voient le jour : Fado Maiaor en 2001 et Nas Maos do Fados en 2003, et Katia continue à nous étonner en sortant un nouveau trésor qu’elle intitule «Tuto o nada», sorti en France début 2006 (Harmonia Mundi).
La grande qualité se son travail lui vaut en Février 2006 le prix Personnalité féminine 2005 disputé entre des noms les plus importants de la musique. Le public qui l’a élue, l’a classée comme une des plus jolies voix de l’actualité, associée à une exceptionnelle capacité vocale.
A l’automne 2010, après la sortie d’un nouvel album Os Fados do Fado en 2009, Katia fête ses 10 ans de carrières. On la retrouve pour l’occasion sur la scène du Colisée de Lisbonne, comme à ses débuts, et sur la scène parisienne de l’Alhambra.
Le début d’année 2012 est une consécration pour Katia Guerreiro : son concert à l’Olympia, devant une salle comble, ainsi qu’une tournée européenne lui confèrent une forte notoriété Katia Guerreiro devient alors incontournable dans le monde du fado. Le double cd Patrimonio (ViaVox), compilation reprenant les plus beaux thèmes chantés par Katia depuis ses débuts paraît également cette année.
C’est également en 2012 que le fado rentre au patrimoine immatériel de l’Humanité par l’Unesco et que Katia Guerreio se voit décerner la médaille de chevalier des arts et des lettres. Le nouvel album de Katia Guerreiro, Até Ao Fim sorti au printemps 2015 fait aujourd’hui l’objet d’une tournée mondiale avec de nombreux concerts prévus en France sur l’ensemble de la saison 2015/16. A cette occasion, un tout nouveau spectacle est créé : Katia sera désormais accompagnée par Joao Veiga (guitare classique), Francisco Gaspar (guitare basse), et par deux joueurs de guitares portugaises, instrument emblématique du fado : Luis Guerreiro et Pedro de Castro.
La générosité de l’artiste sur scène, la qualité de ses interprétations et l’émotion toujours renouvelée qui s’en dégage font de chaque concert de Katia Guerreiro un succès.