Les mercredis au Théâtre

Rémi le tout Petit

mercredi 15 mars à 14:30

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Aéroplane
1h
Dès 4 ans

Avec sa boîte de peinture, Rémi trace, croque, dessine son histoire d’enfant solitaire.

Rémi est le plus petit. Les autres le lui rappellent trop souvent. Pour éviter leur regard, Rémi voyage avec les couleurs dans un monde nouveau où chaque nuance est une aventure.

Musique live Pierre-Yves Prothais
Peinture et comédie Jérôme Côme
Contes et écriture Christine Burnet

Coproduction Théâtre Epidaure / Bouloire, MJC / Pacé, Art-e Dieppe, Quai des Arts / Vibraye, Conseil départemental de la Sarthe.

  • Rémi le tout Petit© Jean Henri
  • Rémi le tout Petit
  • Rémi le tout Petit© Jean Henri
  • Rémi le tout Petit© Jean Henri
  • Rémi le tout Petit© Jean Henri

Musique live Pierre-Yves Prothais
Peinture et comédie Jérôme Côme
Contes et écriture Christine Burnet

Avec la complicité de Marie-Laure Thébault et Jean-Claude Bisotto
Lumières Pierre Bergan 
Décor et astuces Félix et Mady Brenguier

Thème
Dans chaque classe, dans chaque groupe on rencontre souvent un enfant qui reste seul à la récréation, seul aux activités. Soit il s’isole volontairement, soit les autres l’évitent, il est différent. Rémi, lui, est le plus petit de sa classe, Il ouvre sa boîte de crayons et part avec les couleurs. IL trace, dessine, gribouille, en rond, de long en large, dépasse les marges, recouvre les bords du cadre pour s’évader et rêver.
Le rêve s’exprime au travers de sa peinture , son seul moyen pour échapper aux rires des autres, aux jeux violents de la cour de récréation. Pour éviter le ballon de football, Rémi peint. Pour rencontrer les yeux de Mylène, Rémi peint. Mylène , c’est sa seule amie. Le regard de Mylène dépasse l’arc en ciel, le bleu du ciel, …elle l’aide à ranger ses crayons dans la boîte. Par la fenêtre, Rémi aperçoit le vert de la prairie, le bleu du ciel …. les ombres des arbres qui se découpent, … Il aimerait traverser le miroir et affronter les autres . Mais pas si facile….

L’écriture
Une histoire simple, un voyage initiatique à travers les couleurs. Des couleurs qui crient, chantent, dansent, sautent, soulignent, étreignent les mots que Rémi ne peut prononcer.
Tous ses mots passent dans les coins de la page blanche, en bleu, en vert, en rouge par des lignes, des traits, des taches qui éclaboussent, des points qui cognent , tremblent, frappent, glissent, tombent mais se relèvent. Coup de crayons ou coup de pinceaux, les couleurs s’élancent à la recherche du plus beau rêve de Rémi.

Comme dans un musée, les spectateurs peuvent prendre le temps de regarder l’univers de Rémi. Comme dans un travelling, ils quitteront la salle en survolant les peintures de Rémi.

Mise en scène
Le conte dit, le peintre raconte avec l’image et les couleurs. Une rencontre passionnante, qui suscite des questionnements mais qui rassemble autour d’un seul personnage : Rémi, le tout petit.  Deux personnes pour raconter cette histoire ;  un peintre qui prête sa main à Rémi une conteuse qui prête sa voix à l’univers de Rémi. De temps à autre elle raconte, lui dessine. De temps à autre, Il dessine et elle écoute. Ils jouent ensemble, tantôt en conteurs, tantôt s’amusent comme des enfants. Dans le dialogue entre eux, on entend Rémi, on entend les autres

L’univers sonore
Mais quel son peut-elle faire ? La peinture a aussi un univers sonore, à nous de le trouver. Traduire les bruits du pinceau qui glissent sur la toile, des couteaux qui grattent, les sonorités des couleurs, le rire des autres enfants.  A travers chaque couleur, Rémi nous fait ressentir son humeur. L’univers sonore créé par Pierre-Yves Prothais est au service des émotions de cet enfant.

Scénographie
Des Tableaux à la verticale comme des toiles de maître, des chevalets, des transparents où Rémi peint. On le voit au travers, on suit son mouvement dans les lignes de sa peinture. Les toiles bougent, se superposent, changent et donnent une profondeur au dessin. Grâce à la vidéo qui filme le dessin à plat, on aperçoit les montagnes, les plaines qui se transforment sans cesse. L’image projetée devient géante. Le spectateur est happé dans ce monde de lignes et de couleurs. Des aplats de noir profond, striés par des griffes blanches, des taches de rouge étalées, …deviennent forêt, arbres, masques, chouette,….Chaque instant est une surprise qui nous emmène vers un nouveau monde, celui des couleurs.

A travers ce voyage, Rémi se construit et grandit.