Théâtre

Réparer les vivants

mercredi 19 avril à 21:00jeudi 20 avril à 21:00vendredi 21 avril à 21:00samedi 22 avril à 18:30dimanche 23 avril à 15:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Aéroplane
1h20
Dès 14 ans

Au petit matin, le drame s’est produit et la course contre la montre a déjà commencé. Si la tête de Simon ne répond plus, son cœur bat encore, il peut sauver une vie.

Donner quand on vient de vous prendre, les parents de Simon doivent décider, malgré l’anéantissement qui suit le choc. Avec toute l’empathie requise pour cet acte d’une générosité absolue, l’équipe médicale plaide la cause des vivants et finit par les convaincre d’avoir ce courage-là. Sans attendre, la machine démarre ; chaque protagoniste de ce processus, long et court à la fois, prend sa part d’actions. Seul en scène et bouleversant, Emmanuel Noblet incarne tous les personnages et se fait le porte-parole des émotions qui secouent, comme une onde de choc, le thriller de Maylis de Kerangal, dont il signe une captivante adaptation.

 

Ecoutez l'entretien d'Emmanuel Noblet sur France Cutlure (dans l'émission "Une saison au théâtre" de Joëlle Gayot) le 4 septembre 2016 :

D'après le roman de Maylis de Kérangal
Adaptation, mise en scène et interprétation Emmanuel Noblet
Avec la collaboration de Benjamin Guillard

Production déléguée CDN de Normandie-Rouen. Coproduction Théâtre Montansier/Versailles. Avec le soutien du Théâtre Le Préau–CDN de Vire, Odia/Normandie, La Compagnie Comédiamuse- Espace Rotonde.

Retour au spectacle

Autour du spectacle

A vous de jouer !

Nous vous proposons de participer à des ateliers artistiques, avec des personnalités du monde du spectacle vivant.

Atelier du spectateur
samedi 29 avril à 14:00

Trois samedis de 14h à 17h sont réservés au regard critique d’une mise en scène, sous la houlette de Nicolas Arnstam, critique de théâtre. L'occasion d'apprendre ou d'affiner l’art de la critique théâtrale.
Ateliers limités à 10 personnes.


Trois créneaux sont proposés :

Pour l'occasion, profitez de l'abonnement Découverte, composé de trois ou quatre spectacles.

Ces ateliers gratuits s’adressent en priorité aux personnes qui auront pris des billets pour les spectacles. Inscription dans la limite des places disponibles.

inscription
Rejoignez l'événement sur Facebook
  • Réparer les vivants© Aglaé Bory
  • Réparer les vivants - E. Noblet
  • Réparer les vivants© Aglaé Bory
  • Réparer les vivants© Aglaé Bory
  • Réparer les vivants© Aglaé Bory
  • Réparer les vivants© Aglaé Bory

D’après le roman de Maylis de Kerangal
Adaptation, mise en scène et jeu Emmanuel Noblet
Avec la collaboration artistique de Benjamin Guillard

Avec les voix de
Alix Poisson
Vincent Garanger
Benjamin Guillard
Constance Dollé
Stéphane Facco
Évelyne Pelerin
Anthony Poupard
Olivier Saladin
Hélène Viviès

Lumières et vidéo Arno Veyrat
Créateur son Sébastien Trouvé
Designer sonore Cristián Sotomayor

Le don d’organe est une générosité absolue. Gratuit, anonyme, il donne rien moins que la vie. Et c’est souvent un choix à faire au sommet de la douleur, par des proches qui entourent un corps qui a l’air de dormir. La question qui se pose alors est un vrai choix de société, auquel une des deux réponses possibles est un altruisme héroïque et secret. Tout l’inverse des modèles en vigueur.
Avec le suspense et la rapidité de notre époque, Maylis de Kerangal nous offre cette histoire qui réconcilie finitude et génie humain. Ses mots transmettent une grande force de vie qu’il faut faire circuler de cerveau en cerveau et de coeur en coeur. Réparer les vivants c’était déjà du Tchekhov, il fallait le transplanter au théâtre aujourd’hui.

Emmanuel Noblet

Emmanuel Noblet

Au théâtre il a joué Shakespeare, Racine, Corneille, Marivaux, Garcia-Lorca, Andreïev, Durif, Puig, Slavkine, Lagarce… Il travaille sous la direction de Silviu Purcarete, David Gauchard, Alain Bézu, Thierry Collet, Sophie Lecarpentier, Didier Long, Yann Dacosta, Catherine Hiegel… et dans des créations collectives. Récemment il jouait avec François Morel dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière mis en scène par Catherine Hiegel. Talent Cannes ADAMI en 2004, il tourne dans de nombreux téléfilms dont L’Affaire Villemin (Raoul Peck), SCALP série de Canal + (Jean-Marc Brondolo), Un parfum de sang (Pierre Lacan), au cinéma dans La Conquête de Xavier Durringer, La fille de nulle part de Jean-Claude Brisseau (Léopard d’Or 2012) et avec Fanny Ardant dans la comédie Chic de Jérôme Cornuau (janvier 2015). Il a été de nombreuses fois collaborateur artistique, assistant de metteurs en scènes (Xavier Durringer, Paul Golub) au théâtre et au cinéma, il a également coréalisé deux courts-métrages, participé à de nombreuses créations collectives et mis en scène cette saison Nicolas Rey et Mathieu Saïkali à la Maison de la Poésie dans Et vivre était sublime.

Benjamin Guillard

Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Benjamin Guillard a pour professeur Philippe Adrien, Gérard Desarthe, Muriel Mayette, Mario Gonzales, Caroline Marcadé...
Au théâtre, il travaille notamment sous la direction de Philippe Adrien dans Yvonne, princesse de Bourgogne et Meurtres de la princesse juive, Alain Gautré dans L’Avare, Julia Vidit dans Fantasio, Jean Bellorini dans Paroles Gelées. À la télévision, il travaille sous la direction de Jean-Daniel Verhaeghe dans Une partie de campagne, Stéphane Kappes dans Merlin. Il assiste François Morel dans sa mise en scène de Bien des choses puis le met en scène dans La nuit Satie (avec la chanteuse Juliette et le pianiste Alexandre Tharaud) et dans La fin du monde est pour dimanche.
En 2015, il met en scène Olivier Saladin dans Ancien malade des hôpitaux de Paris de Daniel Pennac au Théâtre de l’Atelier. En parallèle, il réalise deux courts-métrages Looking for Steven Spielberg et Véhicule-École et écrit son premier long métrage.

Autour du spectacle

A vous de jouer !

Nous vous proposons de participer à des ateliers artistiques, avec des personnalités du monde du spectacle vivant.

Atelier du spectateur