Musique classique / Opéra

Vivaldi - Piazzolla : Saisons

D'un rivage à l'autre

dimanche 23 avril à 17:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h15
Dès 8 ans

Tout le monde connaît Les Quatre Saisons. Ces quatre concertos pour violon d’Antonio Vivaldi ont traversé les siècles et, aujourd’hui comme hier, ces pages aussi légères que terriblement virtuoses suscitent l’enthousiasme devant les images qu’elles évoquent.

Floraisons du printemps, chaleur de l’été, vent d’hiver et jusqu’aux couleurs de l’automne… Plus près de nous, Astor Piazzolla, maître du tango argentin, s’est lui aussi livré à l’exercice avec Les Quatre Saisons de Buenos Aires : un bel hommage à son prédécesseur. La violoniste Marianne Piketty et son magnifique ensemble, Le Concert idéal, croisent ici ces musiques radieuses.

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Les Quatre Saisons

Astor Piazzolla (1921-1992)
Les Quatre Saisons de Buenos Aires

Violon conducteur Marianne Piketty
avec Le Concert idéal
Mise en espace et en mouvement Jean-Marc Hoolbecq

Avec le soutien de la Spedidam et de l'Adami.

  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons - M. Piketty
  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons© Paule Thomas
  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons© Paule Thomas
  • Vivaldi - Piazzolla : SaisonsTeaser
  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons© Paule Thomas
  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons© Paule Thomas
  • Vivaldi - Piazzolla : Saisons© Paule Thomas

Direction et violon Marianne Piketty
Le Concert Idéal
Mise en espace et en mouvement Jean-Marc Hoolbecq

 Marianne Piketty 

« Densité, fougue, virtuosité, intériorité, générosité » : c’est ainsi que la presse accueille actuellement la violoniste Marianne Piketty qui développe une carrière éclectique « de Bach à Piazzolla » où se côtoient concerts en soliste, récitals, musique de chambre, duos originaux, grand répertoire, oeuvres à découvrir et créations contemporaines.
Marianne Piketty donne son premier concert en soliste, Salle Pleyel, à l’âge de sept ans. Diplômée du CNSM de Paris et de la Juilliard School de New-York dans la classe de Dorothy DeLay, elle est également l’élève d’Itzhak Perlman.
Depuis ses débuts remarqués au Carnegie Hall de New York, elle poursuit une carrière internationale. Les invitations en soliste la conduisent de Paris à Saint Petersbourg sous la direction de chefs tels que Yehudi Menuhin, Pascal Verrot, Pascal Rophé, Georges Pelhivanian, Eric Bergel. Sa curiosité l’amène à passer commande auprès de nombreux compositeurs contemporains. Elle a donné la première à Kiev du concerto de Renaud Gagneux avec l’Orchestre de la Philharmonie d’Ukraine.
Passionnée de musique de chambre, Marianne Piketty a le privilège de compter parmi ses partenaires Dana Ciocarlie, Eric Le Sage, Silke Avenhaus, Alasdair Beatson, Antje Weithaas, Christian Altenburger, Emmanuelle Bertrand, Ophélie Gaillard, Jean-Guihen Queyras, Paul Meyer, Chen Halevi, Pascal Contet. Sa production discographique est importante ; elle a notamment enregistré l’intégrale des sonates pour violon seul d’Eugène Ysaye, ainsi que celles pour violon et piano de Pierné et de Lekeu. Son dernier enregistrement Bohemia avec la pianiste Dana Ciocarlie a été unanimement salué par la presse : « … un duo hors pair. Le violon de Marianne Piketty a une pointe de Paganini au bout de l’archet et des gènes tziganes dans le creux des cordes. » Le Monde
En 2013, Marianne Piketty réunit autour d’elle Le Concert Idéal qui crée en 2015 avec Irène Jacob, le spectacle Les Saisons de Vivaldi et Piazzolla au Théâtre du Châtelet puis donne 25 représentations au Théâtre du Ranelagh à Paris. Leur premier enregistrement sort en avril 2016 chez Harmonia Mundi, Little Village Pédagogue recherchée, Marianne Piketty est professeur au CNSM de Lyon et donne de nombreuses Master Classes en Europe et en Asie. Elle est directrice artistique des Solistes de la Villedieu, des Rencontres Internationales de Mirecourt et du festival Musique aux 4 Horizons à Ronchamp.
Marianne Piketty joue un violon vénitien de Carlo Tononi daté de 1685.