Théâtre

J'ai des doutes

mardi 29 mai à 21:00mercredi 30 mai à 21:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h30
Dès 14 ans

François Morel – Raymond Devos, Raymond Devos – François Morel, et la boucle est bouclée à double tour !

Car la nouvelle création du comédien emprunte à l’illustre artiste le titre de l’un de ses fameux sketches où il interroge l’univers, la folie de l’existence, l’incommunicabilité avec son talent inégalé. Fasciné par ce grand clown au « grain de folie capable d’enrayer la mécanique bien huilée de la logique, de la réalité, du quotidien », François Morel s’est plongé corps et âme dans sa prose pour inventer un spectacle musical en son hommage. Son tact pour évoquer « cet amour de jeunesse », son plaisir du verbe et sa propension à flirter avec la poésie sonnent comme une promesse d’un temps suspendu. S’il resta le souffle coupé devant cet homme en apesanteur, gageons que ses mots accompagnés au piano par Antoine Sahler donneront le vertige. Le charme de ce duo inséparable opérera dans ce trio rêvé, comme il opéra déjà dans La Vie (titre provisoire) et Hyacinthe & Rose la saison passée.

© Marie Godfrin-Guidicelli

 

"J’ai des doutes ! Hier soir, en rentrant dans mes foyers plus tôt que d’habitude... il y avait quelqu’un dans mes pantoufles. Mon meilleur copain. Si bien que je me demande si, quand je ne suis pas là... Il ne se sert pas de mes affaires ! … J’ai des doutes ! …"
Raymond Devos

D’après Raymond Devos
Conception François Morel

Commande de Jeanine Roze. Production pour les Concerts du Dimanche Matin.
Les Productions de l’Explorateur ; Châteauvallon - scène nationale ; La Coursive - scène nationale / La Rochelle. Production déléguée Valérie Lévy.

  • François Morel
  • François Morel

Avec François Morel et Antoine Sahler

« Raymond Devos, mesdames et messieurs, est un miracle qui est apparu, singulier, sur la scène du music-hall français. Il ne ressemblait à personne. Personne, plus jamais, ne lui ressemblera. C’est comme ça. Il faut se faire une raison. Même si on n’est pas obligé… de se faire une raison. Il est plus opportun en évoquant Devos de se faire une folie. Un grain de folie capable d’enrayer la mécanique bien huilée de la logique, de la réalité, du quotidien.
 Ceux qui l’ont vu s’en souviennent : Raymond Devos fut un phénomène rare. Comme les arcs-en-ciel de feu circulaire, comme les colonnes de lumière, comme les vents d’incendie, comme les nuages lenticulaires, il a surgi, miraculeux et mystérieux, derrière un rideau rouge qui s’ouvrait sur l’imaginaire. On n’avait jamais vu ça ! Et, devant cet homme en apesanteur, on avait le souffle coupé. »
François Morel

François Morel
Après des études littéraires et un passage à l'École de la Rue Blanche (ENSATT), François Morel entame une carrière de comédien et entre dans la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Il joue dans Lapin-Chasseur, Les Frères Zénith, Les Pieds dans l'eau, Les Brigands, C'est magnifique, Les Précieuses Ridicules et il est Monsieur Morel dans Les Deschiens sur Canal + de 1993 à 2000.
Il écrit et interprète Les Habits du dimanche mis en scène par Michel Cerda, en tournée dans toute la France pendant trois ans. Il joue dans Feu la mère de Madame et Mais n'te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau, mis en scène par Tilly et, au Théâtre du Rond-Point, dans Le Jardin aux Betteraves de Roland Dubillard, mis en scène par Jean-Michel Ribes. Il a créé le spectacle Bien des choses en juillet 2006 avec Olivier Saladin et le joue depuis régulièrement. Entre novembre 2007 et 2009, il joue dans Les Diablogues de Roland Dubillard avec Jacques Gamblin, au Théâtre du Rond-Point et en région, dans une mise en scène de Anne Bourgeois.
Il écrit en 2006 ses propres textes de chansons pour le spectacle Collection Particulière mis en scène par Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond-Point. Le disque et le DVD du spectacle sont sortis chez Polydor. Il a demandé à Juliette de le mettre en scène dans son nouveau concert Le soir, des lions, sur des musiques de Reinhardt Wagner et d’Antoine Sahler. Le spectacle a été créé à La Coursive (La Rochelle) en février 2010, a été joué au Théâtre du Rond-Point en mai-juin 2010, et tourne depuis. Le disque est sorti chez Polydor. Il met en scène en mai 2011 Instants critiques, interprétés par Olivier Broche et Olivier Saladin.
De novembre 2011 à janvier 2013, il a été Monsieur Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme mis en scène par Catherine Hiegel. En avril 2013, il créé à La Coursive (La Rochelle) son dernier spectacle, La fin du monde est pour dimanche, mis en scène par Benjamin Guillard. Par ailleurs, il a été acteur dans les films de Christophe Barratier, Michel Munz et Gérard Bitton, Guy Jacques, Pascal Thomas, Gérard Mordillat, Pierre-François Martin Laval, Jean-Michel Ribes, Tonie Marshall, Jean-Pierre Améris… Il a écrit la préface pour le théâtre complet de Jules Renard, sorti en avril 2010 chez Omnibus, le livre Hyacinthe et Rose, sorti en octobre 2010 aux Editions Thierry Magnier, avec les illustrations de Martin Jarrie, La Raison du plus fou, portrait impertinent de Raymond Devos, sorti au Cherche Midi en décembre 2012, La Vie des gens, avec les illustrations de Martin Jarrie, Editions Les Fourmis rouges, mai 2013. Le deuxième recueil de ses chroniques à France Inter est sorti en octobre 2013 chez Denoël : Je veux être futile à la France. Le troisième va sortir en septembre 2015 : Je rigolerais qu’il pleuve. Le livre-CD Meuh sort aussi chez Denoël en septembre 15. Le livre-CD Pierre et le Loup est sorti en novembre 2014 chez Hélium et Radio France Editions
Depuis septembre 2009, il assure une chronique sur France Inter tous les vendredis matins dans le 7-9 présenté par Patrick Cohen, "Le billet de François Morel".

Antoine Sahler
Né en 1970 à Montbéliard. Après des études de piano classique, il s'intéresse au jazz, puis à la chanson française. Il publie deux albums chez Harmonia Mundi / Le Chant du Monde (Je suis parti en 2002 et Nos futurs en 2005). Le deuxième album est repéré par la chanteuse Juliette qui l'invite à faire sa première partie à l'Olympia en 2006. En 2009, il écrit des chansons avec François Morel, qui donnent naissance au disque et au spectacle Le Soir des Lions, dont il assure la direction musicale. Créé en février 2010 au théâtre de La Coursive de la Rochelle, ce spectacle est joué 5 semaines au Théâtre du Rond-Point, et tourne plus de 120 dates dans toute la France jusqu'en septembre 2011. Toujours avec François Morel, ainsi qu'avec Olivier Saladin, il co-écrit et met en musique la mini-série radiophonique Toutes nos Pensées sur France Inter, pendant l'été 2010. Depuis 2011, il écrit, seul ou avec François Morel, pour : Juliette, Maurane, Juliette Gréco, Joséphine Draï ; il est également auteur compositeur pour la chanteuse Lucrèce Sassella (spectacle « 22h22 » en 2012, et album « 22 ans » en 2015). Compositeur pour d'autres auteurs, il travaille notamment avec la comédienne Sophie Forte, avec qui il publie trois disques de chansons pour enfants. Un quatrième album est attendu en octobre 2015 (Victorie Music). Toujours pour la jeunesse, Antoine écrit en 2013 un livre-disque, La tête de l'Emploi (Actes Sud Junior) qui fait l'objet d'une adaptation scénique en octobre 2015 au Théâtre Antoine Vitez à Ivry-sur-Seine, dans le cadre du festival de Marne, avant de partir en tournée (Gommette Productions). Il a également écrit plusieurs musiques pour le théâtre, notamment Cochons d'Inde de Sébastien Thiéry (avec Patrick Chesnais - Molière 2009 de la meilleure pièce comique et du meilleur comédien,) La Fin du Monde est pour Dimanche et Hyacinthe et Rose de François Morel. Toujours en 2015, il créé avec plusieurs amis le label associatif Le Furieux et publie un nouvel album en tant qu'interprète (Je n'ai encore rien dit). Son label produit dans le même temps le nouvel album d'Armelle Dumoulin (à paraître en février 2016), avec la participation de Bertrand Belin et Yolande Moreau.