Musique classique / Opéra

Vivaldi & Co

dimanche 10 février à 17:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h30
Dès 8 ans

La musique est un art du dialogue. Ce n’est jamais aussi vrai qu’avec le concerto, invention baroque qui fait se répondre un soliste, souvent poussé dans ses retranchements les plus virtuoses, et le collectif dont il est issu : l’orchestre.

Avec plusieurs centaines de concertosà son actif (dont ses très fameuses Quatre Saisons), Vivaldi fut au début du XVIIIe siècle l’un des principaux ambassadeurs de ce genre nouveau, qui ne tarda pas à franchir les frontières de l’Europe musicale. Ann-Estelle Médouze, brillante violoniste et super-soliste de l’Orchestre national d’Île-de-France, fait revivre cette époque où les talents étaient mis sur le devant de la scène. Outre deux des plus célèbres concertos de Vivaldi (La Caccia et La Tempesta di Mare) qu’elle dirige de son violon, elle met à l’honneur la virtuosité de ses collègues avec des concertos pour cors, piccolo, basson et alto de Vivaldi et de ses contemporains baroques.

Antonio Vivaldi 1678-1741
Concerto pour violon La Caccia en si bémol majeur RV 362
Concerto pour violon La Tempesta di Mare en fa majeur RV 433
Concerto pour piccolo

Christoph Graupner 1683-1760
Concerto pour basson en do majeur GWV 301

Georg Philipp Telemann 1681-1767
Concerto pour alto en sol majeur TWV 51 : G9
Concerto pour deux cors en fa majeur

Orchestre national d’Île-de-France
Direction et violon Ann-Estelle Médouze

L’Orchestre National d’Île-de-France est financé par le Conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture.

  • ONDIF(c) ONDIF_Ted Paczula
  • ONDIF(c) ONDIF_Eric Garrault
  • ONDIF(c) ONDIF_Eric Laforgue
  • ONDIF(c) Eric Laforgue
  • ONDIF(c) Eric Laforgue
  • ONDIF(c) Eric Laforgue
  • Ann-Estelle Medouze(c) Christophe Urbain

Champion toutes catégories du concerto, Antonio Vivaldi en a composé plus de 500 ! Il est même considéré comme l’inventeur du genre : c’est en effet le premier compositeur à avoir ainsi propulsé tous les instruments de son époque sur le devant de la scène, comme soliste, pour converser avec l’orchestre. Vivaldi a composé des concertos pour mandoline et pour violon, les deux instruments les plus en vogue en son temps, mais également pour le cor, le basson ou l’alto, des instruments de l’orchestre qui n’avaient jamais été placés au premier plan avant lui. Ses partitions circulent dans l’Europe entière ; elles sont recopiées, transcrites, imitées par tous, en France, en Angleterre et en Allemagne, notamment par Telemann, Bach ou Graupner.
Ce programme exceptionnel est exclusivement consacré au concerto : c’est un vrai festival, une fête qui donne l’occasion unique d’entendre sur le devant de la scène six des principaux solistes de l’Orchestre national d’Île-de-France !

Orchestre national d’Île-de-France
Enrique Mazzola, directeur musical

La musique symphonique partout et pour tous en Île-de-France, telle est la mission de l’Orchestre ! Ses 95 musiciens permanents donnent chaque saison une centaine de concerts et offrent ainsi aux Franciliens la richesse d’un répertoire couvrant quatre siècles de musique.
L’Orchestre se démarque par sa volonté et son engagement de partager sa passion du patrimoine symphonique et de le placer à la portée de tous.
Reconnu comme l’un des 20 orchestres au monde les plus impliqués dans l’action culturelle, il imagine et élabore des actions éducatives créatives qui placent l’enfant au cœur du projet pédagogique – notamment à travers de nombreux concerts participatifs et spectacles musicaux pour toute la famille.
Enrique Mazzola en est le directeur musical et le chef principal depuis 2012. Impliqué et dynamique, il apporte de nouvelles ambitions artistiques à la formation et développe des collaborations régulières avec de nombreux artistes venus d’horizons divers : le pianiste Cédric Tiberghien, le baryton Markus Werba, le DJ Jeff Mills, les cantaoras Rocio Marquez et Esperanza Fernández, le joueur de oud Marcel Khalifé et de sarod Amjad Ali Khan, la chanteuse Jane Birkin…
Premier ensemble français à proposer un dispositif pour l’enregistrement de musiques de film, en appui à la politique de soutien au cinéma menée par la région Ile-de-France, l’orchestre sera équipé, dès 2018, d’un nouveau studio doté d’une technologie innovante et attractive.
Il mène une politique dynamique en matière d’audiovisuel. Une série d’enregistrement parait chez NoMadMusic : Bel canto amore mio (2016) et un album consacré à Manuel De Falla (2017). En 2018, un troisième enregistrement a vu le jour comprenant La Bien-Aimée de Darius Milhaud et L’Oiseau de feu d’Igor Stravinski. La création de contes musicaux à destination du jeune public est au cœur du projet de la formation et certains ont fait l’objet d’un enregistrement chez Gallimard Jeunesse. Ainsi, La première fois que je suis née et Emile en musique, tous deux édités en livre-CD, ont été salués par l’Académie Charles Cros.
L’Orchestre national d’Île-de-France est fréquemment l’invité de prestigieux festivals en France et à l’étranger.

Créé en 1974, l’Orchestre national d’Île-de-France est financé par le conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture et de la Communication.

Ann-Estelle Médouze, direction et violon
Lauréate du concours national de Radio France à treize ans, Ann-Estelle Médouze étudie principalement auprès de Tibor Varga en Suisse, Pinchas Zukerman à la Manathan School of Music de New York ainsi que Jean-Jacques Kantorow au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.
Elle est également lauréate du concours International « Vaclav Huml » à Zagreb en 2001 et du prestigieux concours Long Thibault à Paris en 2002 pour la meilleure interprétation de l’oeuvre de Mozart.
Depuis 2004, elle est violon super soliste de l’Orchestre national d’Île-de-France ; c’est ainsi qu’elle est souvent appelée à occuper ce poste au sein de formations telles que le Rotterdam Philharmonic, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre du Centre National des Arts d’Ottawa, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de la monnaie à Bruxelles. En tant que soliste, elle a joué sous la direction de David Gilbert au Carnegie Hall de New York, Pinchas Zukerman, Zdenek Macal, Menahem Nebenhaus, Pablo Castellano, Emil Tabakov, Takuo Yuasa et avec le Baltimore Symphony Orchestra, Civic Orchestra of Chicago, National Art Center Orchestra, Orchestre National du Venezuela, Israël Sinfonietta Beer-Sheva, Orchestre National de Lyon…
Également passionnée de musique de chambre, elle est l’invitée de prestigieux festivals comme le Santa Fe chamber music festival, le Perlman Music Programm et se produit aux côtés de Pinchas Zukerman, Itzhak Perlman, Roland Pidoux, Alain Meunier, Michel Strauss, Vladimir Mendelssohn, Ralph Kirschbaum, Bruno Pasquier, Ori Kam, Itamar Golan… Elle fait partie du quatuor Alma.
Elle est depuis 2013 professeur au pôle d’enseignement supérieur de la musique de Seine-Saint-Denis, « Pôle sup 93 ».