Chansons / Jazz

AUX SUIVANTS ! Opéra Brel

Hall de la chanson

vendredi 4 octobre à 21:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle des fêtes de Suresnes
1h30

Neuf jeunes artistes, chanteurs et comédiens issus du Conservatoire national supérieur d’art dramatique et de l’ensemble Justiniana, accompagnés de leurs metteurs en scène et arrangeurs, viennent éclairer avec admiration mais sans idolâtrie, derrière le masque souvent crispé du Brel-chanteur, l’humanité, les rêves héroïques et quelques-unes des obsessions du grand Jacques.

Les interprétations et arrangements sont nés de la confrontation des talents directement au plateau, en situation d’écriture de scène et ont été encadrés et stimulés par Lionel Privat et le jeune Antoine Dutaillis, Olivier Hussenet et Serge Hureau, directeur et fondateur du Hall de la chanson. On retrouvera des chansons plus ou moins connues : Les Marquises, Les Carreaux, La Bastille, Les Singes, Aux suivants, La caserne, La statue, Fils de… Évidemment il sera fait référence à la figure de Don Quichotte tirée de L’homme de la Mancha, La chanson de Jacky mais aussi Clara avec sa déclaration « la mort est espagnole ». Dans la catégorie bestiaire ou totem on trouvera Le cheval mais aussi Ne me quitte pas... et son chien. Et en feu d’artifice final quelques-uns des nombreux succès de Brel pourraient bien couronner l’ensemble.

Rejoignez l'événement sur Facebook

Au chant Arthur Goudal, Mathieu Kaep, Alexandra Lacour, Pia Lagrange, Clémentine Aussourd, Josué NdofusU Mbemba, Ahmed Hammadi
Aux instruments Lionel Privat (direction musicale), Antoine Dutaillis, Joachim Machado, Hugo Proy

Pour le Hall de la chanson :
Mise en scène Serge Hureau et Olivier Hussenet
Son Nils Morin
Scénographie et création lumières Jean Grison

Le Hall de la chanson (Centre national du patrimoine de la chanson), avec le TEC (Théâtre-École des répertoires de la Chanson) qui en est partie intégrante, est une maison soutenue presque entièrement par le Ministère de la Culture et dans une moindre mesure mais néanmoins fidèlement par la Sacem. Comme les Centres dramatiques et Théâtres nationaux, il est dirigé par des artistes.

Ainsi il est important que son directeur et fondateur, Serge Hureau, rappelle en montant lui-même en scène, qu’au-delà de sa connaissance du large patrimoine de la chanson et des institutions, il tire sa légitimité d’être lui-même, interprète. Il l’est au sens de l’artiste de scène et de l’analyste dramaturgique. Ainsi après avoir abordé le répertoire de Piaf comme de Trenet par les faces B, de Barbara par ses leitmotive, il poursuit des approches qui révèlent les secrets de création et, éloignant l’anecdote, donnent à apprécier les richesses parfois insoupçonnées ou peu interrogées des répertoires de la chanson française.