Suresnes cités danseCréation

Premier(S) Pas

vendredi 31 janvier à 21:00samedi 1 février à 21:00dimanche 2 février à 17:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Grande salle Théâtre André-Malraux
1h10
Dès 8 ans

Le Programme Premier(s) Pas est une initiative sans précédent des Fondations Edmond de Rothschild et de la Cie La Baraka. Tremplin à destination de danseurs issus de multiples horizons, elle leur donne les moyens de réussir la carrière que leur talent appelle. Ce projet est piloté par Nawal et Abou Lagraa qui acceptent de mettre en scène de jeunes artistes ayant traversé des difficultés professionnelles variées.

Avec deux volets en miroir, l’un signé par Nawal  Lagraa Aït Benalla, l’autre par Abou Lagraa, Premier(s) Pas reflète un double geste masculin et féminin au plus près des dix interprètes choisis pour y participer. En ligne de mire de ce projet militant : retrouver l’estime de soi et la confiance en la vie pour mieux impulser un nouvel imaginaire artistique.

Pour sa pièce, Nawal Lagraa, qui revendique une écriture enracinée dans l’engagement physique et mental, la résistance et une forme d’héroïsme de soi, table sur les différents langages – classique, contemporain, jazz et hip hop – des danseurs. Elle en extrait une veine chorégraphique nourrie et puissante qui fait feu de tous les styles en distinguant la singularité de chacun. Loin de toute notion de frontière et d’a priori, la chorégraphe veut faire apparaître des points communs. Sur une composition musicale d’Olivier Innocenti écrite à partir de l’Agnus Dei de Samuel Barber, ce spectacle prend à bras le corps l’espace pour y convoquer la beauté, l’innocence, la lutte et l’émancipation.

Pour le deuxième volet Abou Lagraa, va lever un vent de rébellion et de liberté sur le plateau, en travaillant au corps les frustrations des uns, les humiliations des autres. Abou Lagraa compte sur sa gestuelle ample, organique et profonde pour rassembler chacun dans un flux miroitant de sensations.

Soufflée par des musiques de Bach, cette pièce, qu’Abou Lagraa voit comme un « révélateur », va charger les jeunes interprètes de nouvelles munitions pour se tailler un avenir selon leur désir.

Direction artistique et chorégraphie Nawal Lagraa Aït Benalla et Abou Lagraa

 

Soutien Création rendue possible grâce au projet Premier(s) Pas, un programme inédit des Fondations Edmond de Rothschild et de la Cie La Baraka

Co-production Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cités Danse 2020, Théâtres de la Ville de Luxembourg, Chaillot Théâtre National de la Danse.

Retour au spectacle

Autour du spectacle

A vous de jouer !

Nous vous proposons de participer à des ateliers artistiques, avec des personnalités du monde du spectacle vivant, de prendre part à des visites.

Atelier d'initiation au hip hop pour enfants
samedi 11 janvier à 10:30

À l’occasion de la 28e édition du festival de Suresnes cités danse, le Théâtre et la Médiathèque de Suresnes proposent un rendez-vous destiné aux enfants de 7 à 9 ans. Cette initiation à la danse hip hop animée par un danseur (seuse) professionnel(le), de 10h30 à 12h30
Entrée libre sur inscription auprès de la Médiathèque de Suresnes, uniquement sur son site internet.

Bords de scène

Après le spectacle, échangez avec les artistes.

Autour de "Premier(S) Pas"
samedi 1 février à 22:15

A l’issue de la représentation du 1er février, une rencontre entre le public et les équipes artistiques de Premier(S) Pas est organisée, dans la salle du Théâtre André-Malraux, pour un échange convivial.

  • Premier(s) pasEric Boudet

Pour 10 danseurs
Justine Bennaghmouch Christin, Anne-Caroline Boidin, Yari De Vries, Valentin Genin, Margot J.Libanga, Jethro, Kitutila Furaha, Johanna Maledon, Rhiannon Morgan, Larbi Namouchi, Angéla Urien

Musique Olivier Innocenti à partir de l’Agnus Dei de Samuel Barber, Jean Sébastien Bach, Sonates pour violon interprétées par Hélène Schmitt
Créateur lumière Alain Paradis
Costumière Charlotte Pareja Compagnie La Belle Trame

 

Nawal Lagraa Aït Benalla

Passée par une formation de danse classique dès l’âge de 11 ans, Nawal Lagraa, née au Maroc d’un père Berbère et d’une mère Française, élargit vite sa formation au jazz et à la danse contemporaine. Interprète du Armstrong Jazz Ballet, choisie en 2000 par le DJ Laurent Garnier pour la tournée de Unreasonable Behaviour, elle a collaboré, entre autres, avec Jacques Weber pour Cyrano de Bergerac. Elle intègre en 2006 la compagnie La Baraka, dirigée par Abou Lagraa, qui créé avec elle deux ans plus tard D’Eux Sens.Tout en continuant de danser, elle chorégraphie sa première pièce Do You be et met en place différents projets de transmission pour tous les publics.

Abou Lagraa

De formation classique et contemporaine, à la tête de la compagnie La Baraka depuis 1997, Abou Lagraa nourrit un mouvement hybride d’une vitalité enracinée dans ses origines algériennes. Avec plus d’une vingtaine de pièces à son répertoire, il creuse une voie originale et ciselée entre contemporain et hip hop. En 2010, il crée et devient responsable du Pont culturel Méditerranéen Franco-Algérien / Ballet contemporain d’Alger. Il collabore également avec des troupes comme le Ballet de Lorraine, le Ballet de l’Opéra de Paris et le Ballet du Grand Théâtre de Genève.

 

Autour du spectacle

A vous de jouer !

Nous vous proposons de participer à des ateliers artistiques, avec des personnalités du monde du spectacle vivant, de prendre part à des visites.

Bords de scène

Après le spectacle, échangez avec les artistes.