La saison > Avril

Chansons

Souingue !

De l'influence du jazz sur la chanson française

Mise en jambes Laurent Pelly

Un tour de chant de 25 perles de CharlesTrénet, Claude Nougaro, Bruno Coquatrix, à Charles Aznavour, Serge Gainsbourg ou Boris Vian : trois musiciens et quatre chanteurs-comédiens mis en jambes par Laurent Pelly, pour renouer avec le music-hall, qui vous communiquera une furieuse envie de vivre. Y’a d’la joie !

03 avril à 21:00
Dès 10 ansTarif BRéserver
Sacre et Milena & Michael
Danse

Sacre et Milena & Michael

Chorégraphie Emanuel Gat

Après un duo tout en finesse, cette relecture incandescente du Sacre du Printemps réussit la gageure de faire danser la salsa sur le rythme enivrant de la partition.

06 avril à 21:00
Dès 10 ansTarif ARéserver
Musique classique / Opéra

Danses

Orchestre-Atelier Ostinato
Direction Jean-Luc Tingaud

Jeux rythmiques, mélodies envoûtantes et exaltantes, Jean-Luc Tingaud nous fait entendre avec son orchestre, ce que la danse doit à la musique, à moins que ce ne soit l’inverse..

08 avril à 17:00
Dès 6 ansTarif ARéserver
Théâtre

La nostalgie des blattes

C’était mieux avant quand c’était encore pire

Texte et mise en scène Pierre Notte

Faux Alzheimer, vraies rides, corps usés, ces deux « vieilles » se chamaillent, se confient et finiront par se soutenir contre la société aseptisée qu’elles voient poindre.

10/11 avril
Dès 14 ansTarif BRéserver

Autour du spectacle

Autour de "La nostalgie des blattes"

+ d'infos
Adieu, Ferdinand ! Clémence
Théâtre

Adieu, Ferdinand ! Clémence

La Baleine et Le Camp naturiste

Texte, mise en scène et interprétation Philippe Caubère

Philippe Caubère dit donc adieu à son double littéraire, Ferdinand Faure, pour se « guérir de sa jeunesse » dit-il !
Dans ce premier volet, il fait le récit burlesque de la première trahison sexuelle par Ferdinand, tombé amoureux fou d’une actrice du Théâtre du Soleil. Puis, il nous raconte, Le Camp naturiste, souvenirs de vacances au camp de Montalivet dans le sud-ouest.

12 avril à 21:00
Dès 15 ansTarif ARéserver
Adieu, Ferdinand ! Le Casino de Namur
Théâtre

Adieu, Ferdinand ! Le Casino de Namur

Les Pétrieux

Texte, mise en scène et interprétation Philippe Caubère

Philippe Caubère dit donc adieu à son double littéraire, Ferdinand Faure, pour se « guérir de sa jeunesse » dit-il ! 
Deuxième volet de cette trilogie, Le Casino de Namur, point d’arrivée ultime du voyage de Bruno, pilier du Roman d’un acteur, et de Ferdinand. Dans l’ombre de Dostoïevski, la famille des Pétrieux communiqueront à nos deux héros, non leur passion du jeu, mais bien leur vice.

13 avril à 21:00
Dès 15 ansTarif ARéserver