La saison > Octobre

AUX SUIVANTS ! Opéra Brel
Chansons / Jazz

AUX SUIVANTS ! Opéra Brel

Hall de la chanson

Neuf jeunes artistes, chanteurs et comédiens issus du Conservatoire national supérieur d’art dramatique et de l’ensemble Justiniana, accompagnés de leurs metteurs en scène et arrangeurs, viennent éclairer avec admiration mais sans idolâtrie, derrière le masque souvent crispé du Brel-chanteur, l’humanité, les rêves héroïques et quelques-unes des obsessions du grand Jacques.

04 octobre à 21:00
IL FAUT SAVOIR... un petit tour du côté d’Aznavour
Chansons / Jazz

IL FAUT SAVOIR... un petit tour du côté d’Aznavour

Hall de la chanson

On connaît tous les chansons de Charles Aznavour. Et pourtant si on en apprend un peu plus sur l’homme et son enfance, on y trouve ce qui avait pu nous échapper : sa passion pour La Fontaine et Racine,  la maturité retardée de ceux qui ont vu guerres et génocides, enfin et surtout le triomphe de l’ivresse de vivre et de désirer. Dans Il faut savoir, c’est en professeur d’histoire, de plaisir et d’amour qu’on rencontre Aznavour et ses chansons qui comme les plus grandes tragédies ou comédies, osent aborder toutes les limites.

05 octobre à 21:00
Le café chantant au tabou suivi du Bal Vian
Chansons / Jazz

Le café chantant au tabou suivi du Bal Vian

Hall de la chanson

Le Café-chantant porte le nom d’un des cabarets du quartier latin de l’après-guerre où la jeunesse parisienne célébrait la liberté et la musique. Dans l’esprit cabaret vous serez invités à chanter les incontournables de ce temps, des Feuilles mortes de Jacques Prévert au Déserteur de Boris Vian. 

Après avoir chanté, nous vous proposons de danser ! Selon le principe du Bal moderne initié au Théâtre de Chaillot il y a 22 ans, sur des chansons interprétées en direct, une chorégraphe, Séverine Adamy, proposera des danses qu’elle vous transmettra en vous exerçant quelques minutes avant de lancer la musique. Si vous ne connaissez pas les pas du tango ou de la java, pas de problème, Vian lui-même utilisait ces danses comme prétexte à réinventions.

06 octobre à 17:00