Musique classique / Opéra

Figure humaine

mardi 13 novembre à 21:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h10
Dès 12 ans

Pour Francis Poulenc, rien n’est plus fort que la voix humaine lorsqu’il s’agit d’illustrer les plus hauts sentiments. En 1943, il se tourne une fois encore vers les mots de son ami Paul Éluard et compose Figure humaine sur huit poèmes écrits dans les années sombres de l’Occupation.

Outre leur richesse expressive, le chant de Poulenc et les vers d’Éluard portent en partage un désir de liberté qui s’exprime par les images ou par le rythme. C’est d’ailleurs sur le fameux poème Liberté, J’écris ton nom… que se termine le cycle de Poulenc. OEuvre très personnelle également, la Messe pour double choeur du Suisse Frank Martin déploie des polyphonies entêtantes inspirées du chant grégorien pour traduire la recherche de la paix intérieure. Cette quête d’humanité par la musique, proposée par le très talentueux choeur accentus, créé par Laurence Equilbey et bien connu du Théâtre de Suresnes, est ici complétée par une oeuvre nouvelle de la jeune compositrice belge Annelies Van Parys qui met, elle aussi, la voix au coeur de son univers musical.

Francis Poulenc 1899–1963
Figure humaine

Annelies Van Parys 1975 –
Shell Shock [création, commande d’accentus]

Frank Martin 1890-1974
Messe pour double choeur

[...] Sur l'absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J'écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l'espoir sans souvenir
J'écris ton nom

Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté

Paul Eluard

accentus
Direction Marc Korovitch

Coréalisation Théâtre de Suresnes Jean Vilar, accentus. Accentus bénéficie du soutien de la DRAC Île-de-France / ministère de la Culture et de la Communication, est subventionné par la ville de Paris, la région Île-de-France, et reçoit également le soutien de la SACEM. Le choeur est en résidence à l’Opéra de Rouen Normandie. Les activités de diffusion et d’actions culturelles d’accentus dans le département bénéficient du soutien du département des Hauts-de-Seine. La Fondation Bettencourt-Schueller est mécène d’accentus.accio, le cercle des amis d’accentus et d’Insula orchestra poursuit et amplifie l’engagement d’individuels et d’entreprises auprès des actions artistiques initiées par Laurence Equilbey.

Rejoignez l'événement sur Facebook
  • accentus(c) Julien Benhamou
  • accentus(c) Julien Benhamou
  • accentus(c) Julien Benhamou
  • accentus(c) Julien Benhamou

Marc Korovitch
Il se spécialise dans la direction de choeur avec Denis Rouger, Celso Antunes, Michael Gläser, Marcus Creed ainsi que Stefan Parkman. Il est régulièrement invité par le SWR Vokalensemble Stuttgart, le choeur de Radio France et le choeur accentus. Passionné par la pédagogie, il devient chef du département voix et professeur de direction de choeur au conservatoire Paul Dukas en 2013 avant d’être nommé professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris en 2016.

accentus
accentus est un choeur de chambre professionnel très investi dans le répertoire a cappella, la création contemporaine, l’oratorio et l’opéra. Fondé par Laurence Equilbey il y a plus de 20 ans, il se produit dans les grandes salles de concerts et festivals français et internationaux.
L’ensemble collabore régulièrement avec chefs et orchestres prestigieux (Pierre Boulez, Andris Nelsons, Eric Ericson, Christoph Eschenbach, Orchestre de Paris, Ensemble intercontemporain, Les Siècles, Concerto Köln, Akademie für Alte Musik Berlin, Insula orchestra, etc.). Il participe également à de nombreuses productions lyriques : Perela l’Homme de Fumée de Pascal Dusapin et L’Espace Dernier de Matthias Pintscher à l’Opéra de Paris, Le Barbier de Séville de Gioachino Rossini au Festival d’Aix-en-Provence, Lakmé de Léo Delibes, Ciboulette de Reynaldo Hahn à l’Opéra Comique…
accentus poursuit une résidence importante à l’Opéra de Rouen Normandie, articulée autour de concerts et d’opéras. Il est également ensemble associé à l’Orchestre de chambre de Paris depuis 2009 et partenaire privilégié de la Philharmonie de Paris. Christophe Grapperon est chef associé de l’ensemble depuis 2013.
Tous ses disques ont été largement récompensés par la presse musicale. « Transcriptions », vendu à plus de 130 000 exemplaires, a été nominé aux Grammy Awards 2004 et a obtenu un Disque d’Or en 2008. « Manoury Inharmonies » (2011) a été récompensé par 5 Diapasons. En 2014/2015, accentus a sorti chez naïve le Requiem de Mozart aux côtés d’Insula orchestra, Le Désert de Félicien David et la Petite Messe solennelle de Rossini avec l’Orchestre de chambre de Paris et « Mantovani voices ». Le disque Orfeo ed Euridice de Gluck avec Franco Fagioli sort à l’automne 2015 chez Deutsche Grammophon (Archiv Produktion).
accentus a été consacré Ensemble de l’année par les Victoires de la musique classique en 2002, en 2005 et en 2008.

 

 

On doit sans doute à Laurence Equilbey, la fondatrice du Choeur accentus en 1991, l’acte de (re)naissance en France de la musique chorale a cappella. En quelques décennies, l’entreprenante chef de choeur a non comblé un vide mais créé un engouement discographique et surtout révélé au public des pans entiers d’un répertoire jusqu’alors confidentiel de Poulenc, Richard Strauss et Rachmaninov. À l’origine de nombreuses créations contemporaines (Dusapin, Manoury, Matalon, Maresz, Stroppa, Mantovani…), Laurence Equilbey a surtout cartonné avec les fameux albums de Transcriptions de 2003 et 2008 : l’« Adagietto » de la Cinquième Symphonie de Mahler par Gérard Pesson, Chopin peaufiné par Franck Krawczyk, sans oublier Wagner, Ravel, Debussy, Barber, Prokofiev, Les Quatre Saisons de Vivaldi ou La Jeune Fille et la Mort de Schubert.
Marie-Aude Roux, Le Monde, 9 décembre 2016