Danse

Le do(s) transfiguré

dimanche 2 décembre à 18:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Jean Vilar
1h20
Dès 10 ans

L’une joue, l’autre danse. Conçue comme une conversation musicale et chorégraphique, la création cosignée par Agnès Letestu et Edna Stern est une heureuse conjonction de talents.

Dans ce spectacle aussi délicat que ses auteures, tout part du do(s). Celui du Prélude BWV 846 de Johann-Sebastian Bach interprétée au piano par Edna Stern, et ceux, ô combien expressifs, des danseurs Agnès Letestu, qui fut l’une des plus belles étoiles de l’Opéra de Paris, et Florent Melac, chorégraphe et danseur au sein du Ballet de l'Opéra de Paris. Ces derniers interprètent, en solo ou en duo, une série de pièces courtes sur un fil musical cheminant de Scriabine à Marc-Olivier Dupin, en passant par Chopin et Debussy. Leur divertimento inédit et fluide, placé sous le signe du rêve, permet de découvrir des pièces et extraits de ballet signés Florent Melac, José Martinez mais aussi Jean-Claude Gallotta ou Bruno Bouché… Une soirée en état de grâce.

 attention  Changement d'horaire et de distribution

Le début du spectacle Le do(s) transfiguré d’Agnès Letestu, danseuse étoile de l’Opéra de Paris avec la pianiste Edna Stern est retardé d’une heure et commence donc à 18h.
Suite à la blessure du danseur Rupert Pennefather, partenaire d’Agnès Letestu et pour donner la représentation, nous remercions tout particulièrement Florent Melac, danseur et chorégraphe du Ballet de l’Opéra de Paris, d’avoir bien voulu le remplacer malgré ses engagements professionnels déjà pris le même jour dans l’après-midi.
Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce retard. 
Le spectacle dure 1h20 et pour information la représentation se terminera donc au plus tard à 19h30.
Pour toutes questions, vous pouvez joindre Christophe à la billetterie au 01 46 97 98 10, du mardi au samedi de 13h à 19h.

Conception et interprétation Agnès Letestu et Edna Stern
Danse Agnès Letestu et Florent Melac (en remplacement de Rupert Pennefather)

Piano Edna Stern

Rejoignez l'événement sur Facebook
  • Le do(s) transfiguré
  • Le do(s) transfiguré : Edna Stern(c)Collection AL
  • Le dos(s) transfiguré : opus 27(c) Alice Pennefather
  • Le do(s) transfiguré : In The Mist(c) Alice Pennefather
  • Le do(s) transfiguré : Les enfants du paradis(c) Alice Pennefather
  • Le do(s) transfiguré(c) D.R.
  • Le do(s) transfiguré : Les enfants du paradis(c) Alice Pennefather

Chorégraphies Florent Melac, José Martinez, Jean-Claude Gallotta, Bruno Bouché
Pièces musicales de Jean-Sébastien Bach, W. A. Mozart, Baldassare Galuppi, Frédéric Chopin, Claude Debussy, Alexandre Scriabine, Marc-Olivier Dupin
Lumières Tom Klefstad
Costumes Agnès Letestu

Agnès Letestu et Edna Stern dialoguent…
Edna Stern : Ce sera comme une suite de rêves. Une suite de pièces musicales et une suite de danses qui se succèdent en nous ramenant à la logique fantastique du rêve.
Agnès Letestu : Un tout qui nous plonge dans un univers où les éléments musicaux et chorégraphiques se transforment et dont la transfiguration nous amène vers de nouvelles visions.
Edna : Oui, comme dans la vie : on rêve d’une chose et cette chose se transforme en un élément qui nous ramène à un autre rêve. Par exemple, on feuillette un livre et soudain, les mots commencent à danser et deviennent danseurs dans un bal masqué. Nous nous retrouvons à Venise !.
Agnès : Et cet élément de transfiguration en musique, il s’exprime par quoi au juste ?
Edna : Le do. Tout partira de ce point avec un accord parfait descendant de do mineur de Bach, et chaque compositeur amènera cet élément vers sa propre vision, son oeuvre.
Agnès : Le do(s) transfiguré.

Edna Stern, piano
Edna Stern commence ses études auprès de Viktor Derevianko, disciple de Heinrich Neuhaus et les poursuit avec Krystian Zimerman et Leon Fleisher. Elle est aujourd’hui invitée à se produire dans des salles et des festivals prestigieux parmi lesquels l’Olympia à Paris le festival de la Roque d’Anthéron, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Herkulessaal de Munich, le Lincoln Center de New York, le Ford Theater de Los Angeles, la Tonhalle de Zurich, la Maison de la musique de Moscou, Petronas à Kuala Lumpur ou encore le centre Musasshino à Tokyo. Elle se produit en récital ou avec orchestre sous la direction de chefs tels que Claus Peter Flor, Ion Marin et Andriss Nelson.
Edna Stern donne des masterclasses dns le monde entier et dans de prestigieuses universiytés et conservatoires comme le CNSM de Paris, le Rutgers University et la Zubin Mehta School de Tel Aviv. En 2009, elle a été nommée professeure au Royal College of Music de Londres. Reconnue pour ses interprétations de Bach, ses disques sont acclamés par la critique (Diapason Découverte, Diapason d’Or, Arte Best CD). Lors de ses études auprès de Krystian Zimerman, elle a l’opportunité de jouer et de travailler les instruments authentiques et les pianofortes de la Schola Cantorum Basiliensis. Son intérêt pour différents instruments et sonorités la distingue également comme interprète de Mozart.
Son enregistrement de concertos de jeunesse du compositeur avec l’Orchestre d’Auvergne a été sélectionné par Le Monde dans son Top CD et ses deux derniers disques Beethoven (avec les Sonates Tempête et A ppassionata » élus dans le Top CD 2014. Edna Stern a publié douze albums. Son disque Hélène de Montgeroult, sorti e n 2017, a é t é distingué par Radio France «Choix France Musique» et primé par Gramophone Magazine du «Critic’s Choice» de l’année 2017 . Parmi ses prochains projets, un troisième opus de son Intégrale des Sonates de Beethoven, la première mondiale du Concerto de Montgeroult, une collaboration avec le cinéaste Amos Gitai, et une collaboration avec la danseuse étoile Agnès Letestu sur leur spectacle « Le Do(s) transfiguré ».

Agnès Letestu, Danseuse Étoile
Formée à l'École de Danse de l'Opéra, Agnès Letestu intègre en 1987 la compagnie, alors dirigée par Rudolf Noureev. L’année suivante, elle danse le rôle de la Courtisane du Fils Prodigue (Balanchine). Elle remporte le Grand Prix de l'Eurovision des jeunes danseurs et est promue « Sujet » en 1989, remporte la Médaille d'or au Concours de Varna en 1990 et reçoit le Prix du Public de l'Arop, ainsi que le Prix Carpeaux en 1991. « Première Danseuse » en 1993, elle est nommée « Étoile » à l’issue de la représentation du Lac des cygnes, le 31 octobre 1997. Interprète privilégiée des grands rôles du répertoire : Giselle, Juliette, La Bayadère, Raymonda, Aurore, Kitri, Paquita, Cendrillon…elle excelle également dans les oeuvres de Balanchine, Carlson, Ek, Forsythe, Kylian, Lacotte, Li, Lifar, McGregor, Noureev ou Robbins. Elle fait ses adieux officiels à l’Opéra de Paris le 10 octobre 2013 dans La Dame aux Camélias de Neumeier. Parallèlement à sa carrière de danseuse, Agnès Letestu conçoit les costumes pour les créations de José Martinez : Scaramouche, Mi Favorita, Les Enfants du Paradis, Delibes suite, Parenthèse1 et Sonatas (pour l'Opéra de Paris et la Compagnie Nationale de Danse de Madrid ) de Patrick De Bana à l’Opéra de Vienne : Marie Antoinette, Windspiele, ainsi que Echoes of Eternity pour le Ballet de Shanghai - d’Heinz Spoerli à l’Opéra du Rhin : Goldberg variations – Célébration de Pierre Lacotte - ainsi que ceux de Rigoletto pour les Opéras en plein air.
Agnès Letestu est interprète principale des films de Paquita, Le Lac des Cygnes, Le Fils Prodigue, Cendrillon, Diamants de Joyaux et La Dame aux Camélias qui sont diffusés à la télévision et en DVD. Elle fait l’objet d'un film de 52 minutes « Regards sur une Etoile » et un autre de 90 minutes de Marlène Ionesco « Agnès Letestu, l'apogée d'une Etoile », et d'un film de 26 minutes de Jean-Marie David produit par la chaîne Mezzo « Agnès Letestu, une Etoile à la sensibilité d'actrice ».
Agnès Letestu est Commandeur des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d'Honneur et Chevalier de l'Ordre
National du Mérite.