Théâtre

Notre jeunesse

mardi 31 mars à 21:00

Ajouter l'événement à mon agenda

Réserver
Salle Aéroplane
1h20
Dès 15 ans

En grand amoureux du texte, Jean-Baptiste Sastre s’empare ici du plus accompli de Charles Péguy.

Écrit en 1910, Notre jeunesse dresse un portrait au vitriol d’une France sortie exsangue de l’Affaire Dreyfus. « Ce que nous voulons voir et avoir, ce n’est point une histoire endimanchée, c’est l’histoire de tous les jours de la semaine » écrivait Péguy dans Notre jeunesse, texte emblématique de son engagement politique, à travers lequel il réaffirme l’importance de rendre hommage à ceux dont on ne parle jamais dans les livres d’histoire.

D’après Charles Péguy
Interprétation et adaptation Jean-Baptiste Sastre

Production déléguée Le Liberté – Scène nationale.

  • Notre jeunesse

Jean-Baptiste Sastre a étudié au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de Paris. Il part entre temps un an en Inde pour œuvrer auprès de différentes associations humanitaires à Calcutta, Bénarès, New Delhi et Bombay. Après sa dernière année de conservatoire, Jean-Baptiste Sastre signe en 1995 sa première mise en scène, Histoire vécue du roi Toto, d’après l’oeuvre d’Antonin Artaud avec Eric Caravaca (Théâtre de la Bastille, Paris, 1995). Durant 10 ans , il met en scène au Théâtre National de Chaillot des textes de Genet, Duras, Marlowe, Büchner, Marivaux, Labiche ou Coleridge. Il travaille avec des actrices et des acteurs tels que Nathalie Richard, Hiam Abbass, Christine Murillo, Philippe Clevenot, Jean-Marie Patte, Marcial Di Fonzo Bo, Jerzy Radziwilowicz, Hervé Pierre, Vincent Dissez, Denis Podalydès et Sylvester Groth. De plus, il collabore avec des plasticiens tels que Sarkis et Boltanski.

En 2005, il est lauréat de la Villa Médicis hors les murs à Londres.

Il met en scène La tragédie du roi Richard II de Shakespeare dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes (Festival d’Avignon 2010) suivi d’une tournée en France et en Belgique, Sceaux, Bruges.

Par la suite, il met en scène Phèdre les oiseaux de Frédéric Boyer avec Hiam Abbass et une vingtaine de communautés Emmaüs en France ainsi qu’à l’étranger avec des enfants des rues et des sans-abris. Ce projet significatif de quatre ans, dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, a notamment été présenté en tournée à la communauté Emmaüs de Marseille et au Bois de l’Aune à Aix-en-Provence, au Balhaus-host avec le Straßenchor de Berlin, choeur des sans-abris de la ville ; à Los Angeles avec la Communauté de Venice Beach, choeur des enfants des rues de Los Angeles ; à New York avec Haitian-Americans In Action (HAIA) ; en Italie avec les Compagnons d’Emmaüs d’Erba ; en Palestine avec les enfants du camp de réfugiés de Balatah à Naplouse ; et en Israël avec les enfants des villages de Galilée, Centre des Sourds et Muets.
En France, le spectacle a également été présenté à Châteauvallon, scène nationale, l’Institut du Monde Arabe, au Lieu Unique à Nantes, au Centre dramatique national de Lorient ainsi qu’au Théâtre Garonne à Toulouse.

Son parcours en tant qu’acteur lui a permis d’interpréter différents rôles tels que Ernesto dans La pluie d’été de Marguerite Duras mise en scène d’Eric Vigner, Hippolyte dans Phèdre les oiseaux de Frédéric Boyer, Le Mari dans Les mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire, mise en scène d’Ellen Hammer et Jean-Baptiste Sastre et Pridamant dans L’illusion comique de Corneille, mise en scène d’Eric Vigner.

En 2017, il crée avec Hiam Abbass le spectacle La France contre le robots de Georges Bernanos, produit par le Liberté, scène nationale de Toulon, un seul en scène qu’il présente au OFF d’Avignon 2018, puis en tournée en France et dans plusieurs villes au Brésil et au Théâtre National Palestinien de Jérusalem-Est. La tournée se poursuit actuellement dans le réseau des théâtres en France et à l’étranger. Le spectacle est également présenté dans les territoires ruraux du Var, une tournée portée par Châteauvallon, scène nationale.
Il poursuit son travail avec Hiam Abbass et Le Liberté, scène nationale de Toulon en devenant artiste associé où il prépare notamment une création autour de l’œuvre de Simone Weil qui sera présentée au OFF d’Avignon en juillet 2019, puis repris au Liberté à l’automne 2019, au Théâtre Jean-Vilar de Suresnes, ainsi qu’aux USA en partenariat avec l’université de New York City et de Harvard.

Dans la continuité de son travail, il développe sur le territoire du département du Var, dans le cadre de la politique d’actions culturelles de la scène nationale, un partenariat avec différentes associations du champs social (Jericho, Promo Soins, CAAA, l’école de la 2ème chance, apprentis d’Auteuil, les amis de l’Horebe, les services civiques, les lycées techniques et hôteliers) autour de la littérature française (Simone Weil, Arthur Rimbaud, Georges Bernanos, Charles Peguy). Jean-Baptiste Sastre poursuit parallèlement aux côtés de Hiam Abbass, son travail au sein des communautés Emmaüs.