Salle Aéroplane
Tarif B
1h20
Dès 14 ans

PLATEAU PARTAGÉ

DOS

Conception et chorégraphie Delgado Fuchs en collaboration avec Valentin Pythoud

Deux hommes aux corps dissonants entament un pas de deux plein de tendresse, de force physique et de drôlerie, jusqu’à devenir des inséparables dits « lovebirds ».

Les Delgado Fuchs figurent en bonne place dans la liste des performeurs et performeuses les plus joyeux, les plus inventifs, les plus décalés aussi. Doux rêveur, expérimentateur un peu psychédélique, amateur de looks clinquants, le duo composé de Nadine Fuchs et Marco Delgado a depuis une vingtaine d’années créé une ribambelle de performances toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Avec DOS, le binôme se décale et devient un duo d’hommes. D’abord distants, leurs corps ne font bientôt plus qu’un, jusqu’à devenir inséparables. Entre Marco Delgado, plutôt danseur, et Valentin Pythoud, plutôt circassien, l’attraction humaine mène à une surprenante succession de danses décalées, avec des mains, des bras, des poitrines, des dos et des jambes qui se retrouvent bientôt collés les uns aux autres. Sensuel et fragile, le pas de « deux » qui fait référence à « un dos » en français et au chiffre « deux » en espagnol apporte une poésie immédiate à tous les corps, aussi imparfaits soient-ils.

Oxymore

Chorégraphie Maxime Cozic

Nous voici plongés dans l’univers mystérieux et nocturne d’une sortie de boîte de nuit. Deux hommes s’affrontent, à moins qu’ils ne s’aident ou qu’ils ne dansent ? Les corps et les mouvements se déploient, les corps s’étreignent entre lutte et fraternité.

Oxymore est la deuxième pièce du chorégraphe Maxime Cozic dont la technicité et les qualités de mouvement s’expriment au travers d’une danse alliant hip hop et contemporain. Il s’attache avec le danseur Sylvain Lepoivre à retracer les gestes qui échappent à notre conscience et l’ambiguïté qui se joue dans l’état d’ébriété. Le duo fonctionne comme en miroir, ne perdant jamais le contact à l’autre, allant de la fusion à la friction, de la lenteur du mouvement à la virtuosité du geste, de l’explosivité à la subtilité. Le point de départ de l’ivresse est un support d’invention offrant aux deux danseurs la possibilité d’exprimer toute leur palette d’interprète. Une exploration riche du mouvement dit « habité » portée par une ambiance musicale aux nappes électroniques !

Avec Marco Delgado et Valentin Pythoud

Musique Cemalin d’Erkin Koray

Production Ddelgado Fuchs – Association Goldtronics. Coproduction Usine à Gaz / Nyon, Le CENTQUATRE-PARIS. Avec le soutien de la Loterie Romande, la Ville de Nyon, la Fondation suisse des artistes interprètes SIS, Pro Helvetia – Fondation Suisse pour la culture, la ville de Paris – programme de résidences internationales aux Récollets. Le collectif Delgado Fuchs est au bénéfice d’une convention de subvention de l’État de Vaud de durée déterminée pour les années 2021-2023 et pour l’année 2024.

 

Avec Maxime Cozic et Sylvain Lepoivre

Création musicale Arsène Magnard, Création lumière Lucas Baccini, Costumes Lola Maux

Production Compagnie Felinae. Coproduction KLAP Maison pour la danse (résidence de finalisation 2023) / Marseille, Les Hivernales – CDCN d’Avignon, Initiatives d’artistes en danses urbaines – Fondation de France – La Villette 2022, Le Gymnase – CDCN Roubaix – Haut -de-France dans le cadre du dispositif Accueil-Studio, PÔLE-SUD – CDCN Strasbourg, les Studios Dyptik / Saint-Étienne, Théâtre de Suresnes Jean Vilar – festival Suresnes Cités Danse 2024, Le Phare – Centre chorégraphique national du Havre Normandie dans le cadre du dispositif Accueil-Studio. Avec le soutien du mécénat de la Caisse des Dépôts. La Compagnie Felinae est accompagnée par le CND – Centre national de la danse et le réseau Grand Luxe. Ce spectacle a bénéficié de l’aide à la création de la DRAC PACA et de la Région Sud.

 

Le collectif Deldago Fuchs

Delgado Fuchs est un collectif suisse formé par les artistes Marco Delgado et Nadine Fuchs.
En marge des catégorisations habituelles, leurs créations à la croisée de la danse et des arts visuels jouent sur le registre de l’équivoque. Elles sondent avec désinvolture et une apparente naïveté diverses modalités autour du corps : son hyper-conscience, sa mise en scène, sa plasticité. Leurs recherches les ont amenés à engager une variété de collaborations avec des plasticiens, scénographes, musiciens, vidéastes, créateurs de costumes et designers tels que Zimoun, Carol Christian Poell, Malcolm Braff, Bruno Deville, Clédat & Petitpierre, Charlie Le Mindu, Clive Jenkins, Stéphane Vecchione.
Delgado Fuchs a créé plus d’une vingtaine d’œuvres présentées dans des théâtres, festivals, espaces d’art contemporain et musées du monde entier comme le Centquatre, Aichi Triennale Nagoya (JP), Festival de la Bâtie Genève (CH), ImPulsTanz Vienne (AU), Scène nationale La Filature Mulhouse (FR), Centre culturel Suisse Paris (FR), Scène nationale Le Merlan Marseille (FR), Arsenic Lausanne (CH), BIAN Montréal (CA), Collection Lambert Avignon (FR), Maison de la Danse Lyon (FR), Dance House Melbourne (AU), Zodiak Helsinki (FI), Festival Noorderzoon (NL), Moussonturm (DE), Sundance Filmfestival Park City (USA),…

Valentin Pythoud

Il pratique le cirque dès son plus jeune âge à l’élastique citrique, école de cirque de Nyon fondée par ses parents. Il fait un apprentissage de décorateur chez Globus à Genève, puis se forme durant 3 ans à l’École supérieure des arts du cirque de Bruxelles (ESAC) où il se spécialise en portés acrobatiques. Valentin Pythoud se présente au Festival mondial du cirque de demain à Paris en 2012 (prix Alexander Grimailo), participe à de nombreuses créations en Belgique dans les domaines du cirque et de la danse. Il monte sa propre compagnie Ruspa Rocket et conçoit dans ce cadre le spectacle La Geste. Il a collaboré avec Claudio Stellato sur le projet La Cosa. En 2019, il est engagé par le collectif Delgado Fuchs pour collaborer sur la création Runway.

 

Maxime Cozic

Originaire de Toulon, Maxime pratique le hip-hop puis les disciplines académiques au cours de son enfance et adolescence. Il suit au cours de la saison 2014-2015, la formation professionnelle de danseur interprète Rêvolution dirigée par Antony Egea à Bordeaux.
Sa carrière de danseur débute en 2015 auprès de la compagnie Laura Scozzi : Opinioni in Movimento, pour le spectacle Barbe neige et les sept petits cochons au bois dormant. Il participe à plusieurs créations à dominante hip-hop, auprès de Mourad Merzouki, Mickael Lemer, Fouad Boussouf et Etienne Rochefort. La pluralité des esthétiques qu’il pratique l’amène à collaborer également avec Dominique Rebaud et Yann Lheureux pour des projets contemporains.
En mai 2019, Maxime crée la compagnie Felinae implantée au Port Des Créateurs de Toulon. Le terme Felinae fait référence aux félins qui sont pour lui une inspiration dans leur manière agile et délicate de se mouvoir. Aussi, il aime donner à voir au plateau une intériorité et une qualité de mouvement à laquelle il porte beaucoup d’importance. Il est en recherche permanente d’une gestuelle la plus habitée possible, qui puisse allier exigence et approche intuitive.
Son premier solo Emprise est accueilli en 2020 au festival Suresnes Cités Danse, et la première d’Oxymore (duo), sa seconde pièce, a eu lieu en avril 2023 au KLAP Maison pour la danse à Marseille.