Salle Jean Vilar
Tarif A
1h
Dès 10 ans
Création

Chorégraphie Amalia Salle

La chorégraphe Amalia Salle a choisi la force de cinq danseuses interprètes et l’énergie de la danse hip hop combinée à la danse contemporaine pour donner vie à son plaidoyer chorégraphique sur la nécessité et la complexité d’être.

Pouvons-nous exister en dehors de toute convention sociale ? Comment manifester notre véritable essence ? Sommes-nous libres ? C’est ce qu’explore Amalia Salle, jeune chorégraphe engagée. Dans la vibration de la danse, toutes les émotions de ce questionnement sont là : rage, douceur, frustration, amour. Le mouvement remplit l’espace, frénétiquement, portée par des figures féminines puissantes et un univers musical riche et éclectique, irrigué par les quatre saisons de Vivaldi. Amalia Salle crée une rencontre au sommet entre musique et chorégraphie. Et c’est vertigineux. Jazz, son électro et standards de musique classique sont des matrices pour faire jaillir les émotions.

Et c’est à l’unisson que le public respire avec les danseuses. Jusqu’à la chute, jusqu’à la grâce. Un appel à réveiller les êtres que nous sommes. Affranchi(e)s !

Autour du spectacle

Salle Jean Vilar
Gratuit

Le Théâtre Jean Vilar lève le rideau sur le travail des artistes et des techniciens en permettant à un nombre restreint de spectateurs d'observer le processus de création d'un spectacle.

Entrée libre sur inscription (à venir).

Répétition Publique

Le Théâtre Jean Vilar lève le rideau sur le travail des artistes et des techniciens en permettant à un nombre restreint de spectateurs d'observer le processus de création d'un spectacle.

Entrée libre sur inscription (à venir).

Avec Marion Agosta, Philippine Dinelli, Tessa Egger, Mat Ieva, Clémence Rionda

Production PARIS CAN DANCE SHOW. Coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar – festival Suresnes Cités Danse 2023. Avec le soutien de Cités Danse Connexions, Cie La Baraka / La Chapelle – Abou Lagraa & Nawal Aït Benalla, Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne – Cie Käfig, La Villette, Institut du Monde Arabe, Sobanova Dance Awards #5, Overjoyed, Festival Off de Vaison Danse 2022, Studio Harmonic.

« La femme d’aujourd’hui ne sait plus qui elle est.
Elle sait en revanche ce qu’on attend d’elle. »   Amalia Salle

Affranchies explore et sort volontairement des clichés. L’écriture hybride entre hip hop et contemporain donne « la parole » à 5 danseuses dans un constant aller-retour entre leur part de masculin et de féminin. L’énergie de la danse hip hop fait jaillir les émotions enfouies : la rage, la sensibilité́, la douceur, la frustration, l’amour. Avec force, la danse remplit l’espace, sans répit jusqu’à l’épuisement. Les danseuses scandent, respirent, se calment, puis à l’unisson crient de nouveau leur besoin de liberté́, de réveiller les esprits.

La subversion passe par la connexion à soi à travers la prise de conscience, le bouleversement émotionnel, le lâcher-prise et la foi en notre force pour nous affranchir de l’injustice.

Affranchies est un voyage émotionnel et sensoriel à travers la musique classique et notamment les Quatre saisons de Vivaldi mais aussi de Max Richter, le jazz, et l’électro. C’est une vision féminine de la société, riche de vérité́ et de courage qui vient bouleverser et questionner le public sur l’image du féminin, voir même de l’humain, qui ne veut plus vivre enfermés dans des codes que la société́ lui impose.