Scolaires | Plus d'infos

Salle Aéroplane
Tarif B
1h10
Dès 14 ans

Un spectacle de l’Inti Théâtre Conception
Écriture et interprétation Didier Poiteaux

On dit qu’il peut être quotidien, occasionnel, mondain, festif ou abusif : quel est votre rapport à l’alcool ? Et surtout, pouvez-vous en parler véritablement avec quelqu’un ?

C’est le principe d’un tabou : à ne jamais nommer les choses, on s’imagine qu’elles n’existent pas… Jusqu’à la gueule de bois. Entre documentaire, seul en scène et théâtre musical, Un silence ordinaire est une enquête sur l’alcool et l’alcoolodépendance, qui s’appuie sur des éléments documentés ou des analyses de spécialistes de l’addiction, mais aussi sur des témoignages de personnes concernées.

En questionnant nos incohérences sans être moralisateur pour autant, Un silence ordinaire ose aborder avec pudeur et bienveillance ce que tout le monde sait mais dont personne ne parle, tout en essayant de répondre à cette question essentielle : à quoi ressemble un homme préhistorique bourré ?

La presse en parle
  • « Avec une profonde humanité, une belle bienveillance, et en même temps avec beaucoup de pudeur et d’humour, ce « Silence ordinaire » mis en scène par Olivier Lenel interroge largement nos sociétés et ses tabous, ses interdits et ses autorisations. »

  • « Comment mettre l’alcoolisme sur scène ? Le comédien Didier Poiteaux a choisi la simplicité, l’évidence, l’intime. Par petites touches, il explore cette maladie toujours taboue. (…) Tout cela sans pathos, avec un tact infini et le discret accompagnement à la guitare basse d’Alice Vande Voorde. Sensible et bien vu. »

  • « Au sein d’une mise en scène épurée, Didier Poiteaux saisit la salle ; le public qui s’instruit, chemine entre poésie et humour, entre gravité et optimisme. »

Autour du spectacle

Salle Aéroplane

À l’issue de la représentation d'Un silence ordinaire jeudi 13 octobre, nous vous proposons de rencontrer l’équipe artistique qui répondra à vos questions lors d’un échange convivial en bord de scène, dans la salle Aéroplane.

Bord de scène

À l’issue de la représentation d'Un silence ordinaire jeudi 13 octobre, nous vous proposons de rencontrer l’équipe artistique qui répondra à vos questions lors d’un échange convivial en bord de scène, dans la salle Aéroplane.

Dramaturgie et mise en scène Olivier Lenel
Assistanat Julie Marichal
Création musicale Alice Vande Voorde
Musicienne Alice Vande Voorde ou Céline Chappuis
Conseiller artistique Pierre-Paul Constant
Scénographie Marilyne Grimmer
Création sonore Roxane Brunet
Création lumière Pier Gallen

Production INTI Théâtre. Coproduction Pierre de Lune, Centre Culturel de Dinant, Centre culturel de Verviers. Avec l’aide de la Fédération Wallonie Bruxelles – service du théâtre, de la COOP – Tax Shelter et de la COCOF service de la santé et service du théâtre. En partenariat avec Théâtre de la Montagne Magique, Espace Senghor – C.C Etterbeek, Service culture de la commune d’Ixelles, Théâtre Varia, La ligue d’enseignement de Corrèze / FAL 19. Texte paru aux Éditions Lansman en décembre 2019.

 

Un silence ordinaire est notre deuxième collaboration à Didier et moi. A nouveau, nous choisissons de travailler avec Marilyne Grimmer pour la scénographie et Pier Gallen pour la création des éclairages. Roxane Brunet, qui s’était chargé de tout le travail sonore sur Suzy et Franck continue elle aussi à participer à l’élaboration de plusieurs ambiances sonores.
Une même équipe donc, mais un spectacle différent tant la thématique que Didier souhaite aborder nous amène à emprunter de nouveaux sentiers de création. Un silence ordinaire se veut avant tout une exploration de l’intime. A travers le prisme du regard de Didier sur l’alcoolisme de sa mère, il nous interroge sur notre propre rapport à l’alcool, quotidien ou occasionnel, festif ou abusif. Une consommation rarement questionnée tant qu’elle reste « sociale », souvent déniée lorsqu’elle devient problématique.
Pour traiter cette intimité, nous avons décidé de considérer cette prise de parole comme une mise en danger d’une part et un tabou brisé de l’autre. Le comédien se présente aux spectateurs dans un rapport de frontalité. Il fait face à son public comme il ferait face à ses juges. Pour autant, sa démonstration vise à faire prendre conscience de l’universalité de ces histoires intimes (la sienne et celles des « témoins » à qui il prête sa voix). Sa prise de parole est d’abord un peu nerveuse, pas totalement maîtrisée, elle peut même sembler confuse. Petit à petit, elle s’affirme. Didier pose ses arguments, tente de s’en tenir au fait. Et de fil en aiguille, le raisonnement fait place au ressenti, à l’impalpable, à la difficulté de dire ce qui ne peut s’avouer. Finalement, il ose dire. C’est son histoire.
Il doit la partager.

Didier Poiteaux est comédien, auteur et metteur en scène. Formé en France puis à l’école internationale de théâtre Lassaad (pédagogie J. Lecocq) à Bruxelles où il fonde la compagnie INTI Théâtre. Il explore par son travail, une oralité théâtrale, poétique et politique. Pour sa compagnie ou pour d’autres, il joue ou met en scène des auteurs tels que Brecht, Christian Prigent, Pierre Guyotat, Marguerite Duras, Jon Fosse, Didier-Georges Gabily ou Marcel Moreau.
A partir de 2016, il explore le théâtre récit-documentaire, avec Olivier Lenel. Deux spectacles qu’il écrit et interprète, sont le fruit de cette collaboration : Suzy & Franck en 2016 (Edition Lansman), qui reçoit le prix SACD du théâtre, le coup de coeur de la presse aux rencontres de Huy et le label d’utilité publique. Un silence ordinaire en mars 2019 (Edition Lansman).