Salle Aéroplane
Tarif B
1h
Dès 10 ans

Chorégraphie Jann Gallois

Pour Jann Gallois, le corps est une matière première qui « rend sensible » des notions abstraites. En témoigne Compact, époustouflant duo créé à Suresnes cités danse en 2016. À la question : quelle place échoit à chacun lorsque deux individus entrent en contact, un homme et une femme répondent en s’enchevêtrant l’un l’autre au point de ne faire plus qu’un. Ce faisant, ils manifestent successivement toutes les émotions suscitées par ce rapprochement.

Autre tour de force, Reverse met en scène cinq interprètes, avec une contrainte de taille : garder durant toute la pièce la tête au sol. Référence aux figures emblématiques du break, tel le head spin, cette prouesse technique illustre le désordre d’un monde sens dessus dessous, où, malgré tout, se recrée une humanité collective.

Autour du spectacle

Médiathèque
2h
Dès 7 ans
A l’occasion de la 29ème édition du Suresnes cités danse, un atelier avec un danseur ou chorégraphe programmé au Festival est proposé pour découvrir la danse hip hop, sous toutes ses facettes. Cet atelier d’initiation est ouvert aux enfants de 7 à 9 ans et a lieu à la Médiathèque (5 rue Ledru Rollin, Suresnes).
Inscription

Atelier de danse hip hop

A l’occasion de la 29ème édition du Suresnes cités danse, un atelier avec un danseur ou chorégraphe programmé au Festival est proposé pour découvrir la danse hip hop, sous toutes ses facettes. Cet atelier d’initiation est ouvert aux enfants de 7 à 9 ans et a lieu à la Médiathèque (5 rue Ledru Rollin, Suresnes).

Distribution

Avec Jann Gallois et Rafael Smadja
Création lumières Cyril Mulon
Musiques Alexandre Dai Castaing, Nils Frahm

 

Note d’intention

Après deux créations en solo, P=mg et Diagnostic F20.9, j’ai voulu me confronter à l’exercice du duo afin d’explorer comment, cette fois-ci, deux ne peuvent faire qu’un, et comment d’un duo peut naître un solo. En axant ma recherche sur un travail exclusivement physique et corporel, mon intention sur cette création est de me limiter à une seule et même contrainte : le contact permanent.

L’obsession du contact, qu’il soit réel ou virtuel, ne cesse de prendre de la place dans la vie contemporaine, que ce soit via l’avancée exponentielle des moyens de communications ou via les réseaux sociaux. Elle évolue peut-être au détriment d’une autre forme de contact, celui des âmes. Ce contact spirituel entre deux âmes, masculine et féminine, symbolisé par un contact physique entre deux masses, deux matières, deux corps dont les parties sont si étroitement liées qu’elles ne se séparent que difficilement, deviendrait alors plus (ou moins !) compact.

J’ai eu la chance, grâce au Prix Masdanza 2014 remporté avec ma première pièce P=mg, de pouvoir bénéficier de plusieurs résidences de créations au Centre Chorégraphique La Gomera aux Canaris et au Centre Dantzagunea Gipuzkoa en Espagne, qui vont en partie me permettre de mener à bien ce projet.

Jann Gallois

 

Production

Production Cie BurnOut.
Coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Cités danse connexions.
Soutien DRAC Ile-de-France, CDCN Le Pacifique / Grenoble, CCN de Cré­teil et du Val-de-Marne, Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’Accueil Studio, CCG La Gomera / Espagne, Dantzagunea Gipuzkoa / Espagne.

Distribution

Avec Mickael Alberi, Romain Boutet, Hugo De Vathaire, Geoffrey Durochat et Razy Essid
Création lumières Cyril Mulon
Musique Christophe Zurfluh

 

Note d’intention

Jann Gallois développe ici une écriture autour de différentes techniques phares de la danse hip hop dont elle est issue, tels que le Reverse, le Head Spin ou encore le Chair Freeze. Toute une déclinaison de mouvements impliquant cet appui constant de la tête au sol.

Chorégraphié au millimètre prêt, Reverse ne manque pas d’évoquer l’homme-machine pris dans la mécanique d’un système complexe et ordonné pour finalement laisser place à une composition circulaire qui arrondit les angles et fait progressivement naitre une osmose collective.

Ce processus de création dans la contrainte est une habitude dans le travail de la chorégraphe.

 

Production

Production Cie BurnOut.
Coproducteur pour la reprise de la pièce : Le Carré – scène nationale et Centre d’Art contemporain du pays de Château-Gontier. Accueil en rési­dence au Pôle Pik / Bron. La première version de Reverse a été créée en 2018. Production déléguée Dance Dance Dance @ YOKOHAMA2018 (Japon), CCN de La Rochelle / Cie Accrorap (France).
Production Bien­nale de la danse de Lyon, Pôle euro­péen de création – Ministère de la Culture, Maison de la Danse aide pour la Biennale de la danse de Lyon 2018, Chaillot-Théâtre national de la Danse, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle, La Rampe, La Ponatière – Scène conventionnée / Echirolles.
Coréalisation Fondation du Japon dans le cadre de JAPONISMES2018. Soutien PARCO Co., Ltd / Japon, Ins­titut français et Ambassade de France / Institut français du Japon.

 

Jann Gallois

Après un parcours de musicienne au conservatoire, Jann Gallois débute la danse en 2004. C’est sa rencontre avec le danseur Thony Maskot un des piliers du hip hop français qui lui fera découvrir ce qui deviendra sa passion. En parallèle pour s’assurer une grande polyvalence, Jann suit des cours de danse contemporaine à l’École Peter Goss, ainsi qu’une formation d’art dramatique à L’École de Théâtre de Paris sous la direction de Colette Louvois, tout en continuant son travail d’autodidacte. Depuis 2008, Jann Gallois entame une série de travaux en compagnie et collabore avec de nombreux chorégraphes tels que Sébastien Lefrançois, François Berdeaux, Sylvain Groud, Bouziane Bouteldja, Coraline Lamaison, Angelin Preljocaj Sébastien Ramirez, Kaori Ito et Yann Lheureux. En 2012, Jann Gallois se lance dans l’écriture chorégraphique, monte la compagnie BurnOut et crée P=mg , solo 9 fois récompensé par des prix internationaux tels que le Prix Paris Jeune Talent et le Prix Beaumarchais- SACD à Paris, le Prix Solo-Tanz Theater à Stuttgart, le Prix Machol Shalem à Jérusalem, le prix du public Hiverôclites 2015 au CDC Les Hivernales à Avignon et le prix Solo Dance Contest Gdansk en Pologne. En 2015,

Jann Gallois confirme sa signature artistique, alliant écriture chorégraphique et théâtrale, en créant Diagnostic F20.9 une nouvelle fois en solo. En août 2015, le magazine allemand Tanz lui décerne le titre de Meilleur Espoir de l’année 2015.

Jann Gallois est Artiste associée à Chaillot–Théâtre national de la Danse, Théâtre Paul Eluard (TPE) de Bezons – scène conventionnée d’intérêt national Art et Création – danse ainsi qu’au Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale de Beauvais.
Jann Gallois / Cie BurnOut reçoit le soutien de la DRAC Île-de- France au titre de l’aide à la structura­tion – Ministère de la culture, de la Région Île-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle ainsi que de la Fondation BNP Paribas.