Salle Aéroplane
Tarif B
1h15
Dès 12 ans
Création

Création musicale François et Louis Moutin
Mise en scène et scénographie David Géry

Avec la complicité de deux chanteurs comédiens, les frères Moutin, l’un à la contrebasse, l’autre à la batterie, dis­tillent rythme et jazz dans des poèmes de Guillaume Apollinaire.

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine »… « Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire »…
Qui n’a pas lu ou entendu ces vers de Guillaume Apollinaire ? Ce poète si populaire du XXe siècle, adepte du calligramme, précurseur du Surréalisme et parfois délicieusement licencieux, devient muse à son tour dans cette créa­tion au croise­ment du jazz et du théâtre.

Hantée par La Chanson du mal aimé, Axelle du Rouret a proposé au comédien Philippe Bérodot et aux musiciens de jazz Louis et François Moutin, de donner corps et accords aux mots du poète. À eux quatre, ils les portent jusqu’à l’incan­descence, faisant ressortir leur sensua­lité, leur liberté et leur audace.

❝Il est grand temps de rallumer les étoiles.❞
Guillaume Apollinaire

La presse en parle
  • À New York comme à Paris, depuis plus de vingt ans, les Moutin sont les jumeaux les plus célèbres du jazz… filez entendre la liberté que leur donne la scène. Entendre la liberté, ce n’est pas seulement voir, ni savoir, c’est une chance.

  • Un bel exemple de ce que le jazz français sait produire de mieux.

  • L’une des rythmiques les plus excitantes de la scène actuelle, les jumeaux Moutin, étonnants virtuoses que leurs études dirigeaient vers le métier d’ingénieur. Il leur en reste la rigueur, à quoi ils ont ajouté le grain de folie indispensable au jazz.

  • Des folies rythmiques et mélodiques, dans lesquelles la complicité fraternelle avec les autres membres du groupe est totale.

Autour du spectacle

Théâtre de Suresnes

Découvrez les secrets de fabrication d’un spectacle. Le Théâtre Jean Vilar lève le ri­deau sur le travail des artistes et des tech­niciens et permet à un nombre restreint de spectateurs d’observer le processus de création d’un spectacle.

Inscription

Répétition publique

Découvrez les secrets de fabrication d’un spectacle. Le Théâtre Jean Vilar lève le ri­deau sur le travail des artistes et des tech­niciens et permet à un nombre restreint de spectateurs d’observer le processus de création d’un spectacle.

Salle Aéroplane
Gratuit

A l’issue de la représentation de Apollinaire Corps Accords vendredi 8 octobre, nous vous proposons de rencontrer l’équipe artistique qui  répondra à vos questions lors d’un échange convivial en bord de scène, dans la salle Aéroplane. La navette pour Paris attendra les spectateurs qui souhaitent assister à cette rencontre.
Bord de scène sous réserve de modification.

Bord de scène

A l’issue de la représentation de Apollinaire Corps Accords vendredi 8 octobre, nous vous proposons de rencontrer l’équipe artistique qui  répondra à vos questions lors d’un échange convivial en bord de scène, dans la salle Aéroplane. La navette pour Paris attendra les spectateurs qui souhaitent assister à cette rencontre.
Bord de scène sous réserve de modification.

Avec Philippe Bérodot chant, Axelle du Rouret chant, François Moutin contrebasse, chœur, Louis Moutin batterie, chœur

Arrangement textuel Axelle du Rouret
Costumes Caroline de Vivaise
Lumière Franck Thévenon

Production Association Oxyde, avec le soutien de la SPEDIDAM.

Lorsque Axelle du Rouret nous présente son projet nous sommes immédiatement et instinctivement séduits et enthousiasmés.

Son idée de créer un spectacle associant notre musique à la poésie de Guillaume APOLLINAIRE s’accompagne d’une vision de l’interaction entre musique et texte, de la connivence entre acteurs et musiciens qui, d’emblée, est en résonance subtile avec tout ce qui fait la richesse du jazz qui nous est familier. Sensualité, générosité, liberté promettent d’être parmi les fils conducteurs du spectacle. En tant que musiciens improvisateurs et compositeurs, nous sentons que nous pouvons envisager l’association des deux acteurs disant la poésie avec la rythmique contrebasse/batterie que nous formons comme un quartet de jazz. Dans le sens où, à l’opposé de la volonté « d’illustrer » les mots par la musique, il s’agit de créer un objet scénique particulier où les mots, les sons, les notes, les rythmes, les gestes, les regards, tout cela fusionne dans un creuset d’où jaillit l’émotion dans la puissance et la fragilité de l’instant.

L’expérience extraordinaire que constitue pour nous, musiciens de jazz éclectiques, l’opportunité de participer à la création d’un tel spectacle où nous avons la chance de fusionner notre énergie et notre sensibilité avec la verve d’un poète unique et le talent d’acteurs charismatiques est passionnante. Nous sommes convaincus que ce spectacle sera pour nous l’occasion de faire vibrer le public et de lui faire redécouvrir le génie du poète Guillaume Apollinaire dans l’incandescence de la danse de ses vers.

François et Louis Moutin

François Moutin (contrebasse) et Louis Moutin (batterie) alias « les frères Moutin »

François Moutin et Louis Moutin, « les frères Moutin » sont jumeaux, musiciens de jazz autodidactes, respectivement contrebassiste et batteur. Au milieu des années 1980, à l’issue d’études scientifiques, ils choisissent tous deux de devenir musicien. Ils accompagnent alors de multiples artistes, entre autres Martial Solal, Michel Portal, Antoine Hervé, Jean-Michel Pilc, Michel Legrand. En 2000 les jumeaux s’associent comme co-leaders pour proposer des projets interprétant leurs compositions.

À cette époque, François vit à New York (c’est toujours le cas aujourd’hui), où il travaille assidument avec de multiples artistes américains tels que Franck Wess, Jimmy Heath, Benny Powell, Mike Stern, Randy Brecker, Lew Soloff, Steve Kuhn, Billy Hart, Jeff Tain Watts, Ari Hoenig… Cet éloignement géographique des jumeaux se révèlera un atout : c’est dès lors des deux côtés de l’Atlantique que leurs projets tourneront et publieront sans relâche.

D’abord avec le Moutin Reunion Quartet puis à partir de 2013 avec le Moutin Factory Quintet les frères Moutin ont publié 8 albums et donné plus de 600 concerts en France comme à l’international, en particulier aux États-Unis où leurs groupes ont effectué 28 tournées.
Reconnus pour leurs qualités d’instrumentistes et de compositeurs, pour leur générosité sur scène, ainsi que pour la complicité et la créativité de la rythmique qu’ils forment, les frères Moutin suscitent l’enthousiasme de leurs publics autant que celui de la presse.

David Géry, mise en scène et scénographie

David Géry mène conjointement une carrière de metteur en scène et de peintre.

D’Eschyle à Marivaux, en passant par Racine, de Xavier Durringer à Jon Fosse, en passant par Serge Valletti, il aime à se saisir des écritures les plus diverses pour tenter de faire résonner notre époque. L’adaptation d’œuvres majeures de la littérature demeure son domaine de prédilection avec Laclos, Marguerite Duras, Ray Bradbury ou encore Herman Melville.

Récemment en février 2020, il a entamé la création Le Procès de Franz Kafka par une résidence de création à la scène nationale de l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône. En mars 2020, il crée Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès aux Festival des Francophonies de Pondichéry (Inde). Le spectacle a été joué au Lavoir Moderne Parisien en octobre 2020.