Salle Jean Vilar
Tarif A
1h30
Dès 6 ans

Orchestre atelier Ostinato
Direction Jean-Luc Tingaud
Avec Cécile Achille soprano
Éléonore Gagey mezzo-soprano
Joseph Kauzman ténor
Benoît Gadel baryton
Cécile Tête violon solo
Florian Cousin flûte solo

S’il fallait nommer un roi de l’opérette, il ne fait pas l’ombre d’un doute que ce serait son inventeur lui-même : Jacques Offenbach.

C’est avec autant d’humour que de génie que ce grand violoncelliste, chef d’orchestre et directeur de Théâtre, a composé ses opéras.
On succombe à l’irrésistible Grande-Duchesse de Gérolstein qui aime tant les militaires. Mais aussi aux merveilleux Contes d’Hoffman comme à La Vie Parisienne.

Déjà couronnée de succès de son vivant, l’œuvre d’Offenbach n’a jamais perdu de sa fraîcheur. C’est sous le signe du divertissement virtuose que s’unissent les énergies des jeunes musi­ciens de l’Orchestre atelier Ostinato et de quatre jeunes chanteurs de talent. Sous la direction de Jean-Luc Tingaud, ils proposent un programme musical autour d’Offenbach et de Rossini.

À n’en pas douter, cela vous fera fredon­ner longtemps après le concert.

Programme

  • Giacomo Rossini, Ouverture de l’opéra LaPie voleuse 1817
  • Jacques Offenbach, La Belle Hélène – Opéra bouffe 1864 – Invocation à Vénus : « On me nomme Hélène la blonde… »  Eléonore Gagey
  • Jacques Offenbach, La Belle Hélène – Opéra bouffe 1864 – Le jugement de Pâris : « Au mont Ida… » Joseph Kauzman 
  • André Messager, L’amour masqué – Comédie musicale 1923 – Couplets d’Elle  «  J’ai deux amants » Cécile Achille
  • Jacques Offenbach, Fantasio – Opéra-comique en trois actes, 1872 – Ballade de Fantasio : «  Voyez dans la nuit brune »  Eléonore Gagey
  • Jacques Offenbach, Le Voyage dans la lune – Opéra bouffe féérie 1875 – Duo des pommes «  Mon dieu, qu’ai-je ressenti là » Cécile Achille – Eléonore Gagey
  • Franz von Suppé, Ouverture de l’opérette La Cavalerie légère 1866
  • Jacques Offenbach, Monsieur Choufleuri restera chez lui le… – Opérette-bouffe 1861 Trio italien : « Italia la Bella… »  Cécile Achille – Joseph Kauzman – Benoît Gadel
  • Jacques Offenbach, La Grande Duchesse de Gerolstein, Opéra-bouffe 1867 – Récit et Rondeau « Ah ! Que j’aime les militaires ! » Eléonore Gagey
  • Jacques Offenbach, La Grande Duchesse de Gerolstein, Opéra-bouffe 1867 – Couplets du Général Boum « Piff , paff, pouff » Benoît Gadel
  • Jacques Offenbach, Geneviève de Brabant, Opéra-bouffe 1859 – Quatuor de chasse « Partons en chasse… »
  • Jacques Offenbach, La Vie parisienne Opéra-bouffe 1866 – Trio (Gardefeu/La Baronne/Le Baron) « Foi de Cicérone… » Cécile Achille – Joseph Kauzman – Benoît Gadel
  • Jacques Offenbach, La Vie parisienne Opéra-bouffe 1866 – Duo de la Gantière et du Bottier « Entrez, entrez jeune fille… »  Cécile Achille – Joseph Kauzman

Autour du spectacle

Venez assister à un Mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Maison de quartier Gambetta.

 

Mini concert de l'Orchestre atelier Ostinato à la Maison de quartier des Chênes

Venez assister à un Mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Maison de quartier Gambetta.

 

Médiathèque

Venez assister à un mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Médiathèque Centre.
Entrée libre sur inscription auprès de la Média­thèque, uniquement sur mediatheque-suresnes.fr

 

Mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Médiathèque

Venez assister à un mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Médiathèque Centre.
Entrée libre sur inscription auprès de la Média­thèque, uniquement sur mediatheque-suresnes.fr

 

Médiathèque

Venez assister à un mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Poterie.
Entrée libre sur inscription auprès de la Média­thèque, uniquement sur mediatheque-suresnes.fr

 

 

Mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Médiathèque

Venez assister à un mini concert de l’Orchestre atelier Ostinato à la Poterie.
Entrée libre sur inscription auprès de la Média­thèque, uniquement sur mediatheque-suresnes.fr

 

 

L’Orchestre atelier Ostinato reçoit le soutien du Conseil régional d’Île-de-France et de la Ville de Paris.

Jean-Luc Tingaud

Après des études de piano et de direction d’orchestre au Conservatoire de Paris, ainsi qu’un diplôme de l’Ecole Polytechnique, Jean-Luc Tingaud est remarqué par Manuel Rosenthal dont il devient l’assistant et qui lui communique la passion de la musique française. Jean-Luc Tingaud a toujours eu une prédilection pour l’opéra. Il a dirigé, entre autres, Les Noces de Figaro à Paris, Madame Butterfly à Pittsburgh, La Bohème Salle Pleyel, Cosi fan tutte à Shanghaï, La Fille du régiment à Madrid, Les Pêcheurs de Perles à Londres, Roméo et Juliette à Vérone…
Il collabore depuis plusieurs années avec le festival international d’opéra de Wexford et y dirige en 2015 Le Pré aux clercs d’Hérold – mise en scène d’Eric Ruf, administrateur général de la Comédie Française.
Il a notamment dirigé l’English Chamber Orchestra avec le soliste Joshua Bell, le Royal Philharmonic Orchestra, le Royal Scottish National Orchestra, le RTE National Symphony Orchestra, l’Orchestra Filarmonica Arturo Toscanini, l’Orchestre du Teatro Massimo de Palermo, les Orchestres Philharmoniques de Varsovie et Cracovie, l’Orchestre national des Pays de la Loire, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre national de Lorraine, et l’Orchestre symphonique de Bretagne. Sa discographie comporte Sapho enregistré à Wexford (Fonè), Le Siège de Corinthe (Naxos) récompensé par un Choc du magazine Classica, et toujours chez Naxos, trois CD consacrés respectivement à Dukas, Bizet et d’Indy. En projet, deux autres enregistrements : Poulenc et Franck

L’Orchestre Atelier Ostinato

Fondé en 1997 par Jean-Luc Tingaud et sous le parrainage de Manuel Rosenthal, l’Orchestre Atelier Ostinato apporte à ses 80 jeunes instrumentistes une expérience spécifique du métier de musicien d’orchestre, dans une approche stylistique et exigeante. Il est le seul orchestre de jeunes à rémunérer ses musiciens, élèves des meilleurs conservatoires, les plaçant ainsi au plus près des conditions et exigences professionnelles et offrant l’accès à l’excellence quel que soit leur milieu social d’origine. Aventure humaine et artistique, cet « orchestre-tremplin » offre à de talentueux artistes l’opportunité de vivre de manière concrète l’expérience de musiciens d’orchestre.
L’Orchestre Atelier Ostinato donne entre 30 et 40 concerts par an dans des salles prestigieuses de la région parisienne, comme la Grande salle de la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, le Théâtre du Châtelet, l’Amphithéâtre de l’Opéra de Paris ou encore le Palais des Congrès. Il a construit au cours des dernières années plusieurs partenariats artistiques exigeants, notamment avec l’Académie de l’Opéra national de Paris.